Chroniques

Papa et maman de Carol Rosan-Service presse

Résumé:

Un livre qui fait écho à l’actualité du Grenelle des violences conjugales.

Alors que Papa vient de mourir, Maman et les enfants organisent les funérailles. Formalités administratives, messe à préparer, affaires à ranger… Ils ont survécu à cet homme aimant et violent, présent et absent, fiable et imprévisible, érudit et brut, dont l’omniprésence a marqué chacun au fer rouge. Blandine, autoproclamée préférée de Papa, s’érige en gardienne de sa mémoire. Ben, le petit dernier délaissé, se fait porte-parole de sa sœur Barbara, qui n’a plus reparu depuis que Papa a failli la tuer dans un déchaînement de colère. Quant à Christophe, l’aîné souffre-douleur et trop responsable, il prendrait volontiers le relais de Papa auprès de Maman, qu’il imagine incapable de se débrouiller seule. Pendant des années, le Tyran et la Sainte, comme les a surnommés Barbara, ont formé un couple inséparable, au point que la question semble effectivement légitime : que va devenir l’une sans l’autre ? Mais Maman n’a pas attendu la mort de Papa pour trouver sa réponse. Pas sûr qu’elle fasse plaisir aux enfants.

A propos de l’auteure:

Carol Rosan est un pseudonyme derrière lequel a choisi de s’abriter une psy, romancière et scénariste, qui a écrit d’une traite, comme un cri, un roman court et dense qui ne vous laissera pas indifférent.

L’avis de Lyane:

Et voici ma première interrogation de chroniqueuse ! Est-il possible de dire tout le bien que l’on pense d’un livre dont les imperfections sont flagrantes ? Avec Papa et maman, le dilemme est terrible et va au-delà des goûts personnels du lecteur.

Comme ce livre m’a transportée, giflée, tétanisée, fait hurler et pleurer tout à l’intérieur de moi, je vais vous donner envie de le lire avant tout le monde, avant surtout qu’une maison d’édition digne de ce nom ne le récupère pour lui donner la place qu’il mérite.

Donc, nous voici au chevet d’un professeur d’université que le cancer a ravagé et qui va mourir. Malheureusement, un fait très ordinaire ; ce qui l’est peut-être moins, c’est la pelote d’horreurs parfaitement maitrisées qui va se dérouler et nous emporter dans le gouffre d’une vie ordinaire en façade et pleine de coups et de hontes si l’on creuse un peu.

Nous plaindrons la mère avant de nous interroger sur elle, nous plaindrons les enfants sans arriver à savoir lequel a échappé au pire, et quelquefois nous plaindrons le père, ce « connard ».

Le titre aurait pu être : autopsie d’une vie de famille mais Papa et maman sonne sûrement plus vrai pour donner l’image suave de la famille ordinaire cachant ses démons intérieurs.

Si vous avez trois heures devant vous, si vous voulez vous approcher des « pourquoi » et des « comment» des victimes de bourreaux aux visages lisses et si vous aimez dire « oui, je l’ai déjà lu, il va faire un carton », laissez-vous tenter. En prime, vous y trouverez de beaux aphorismes et des expressions comme « le bureau parisien dérangé de livres ».

Le talent de Carol Rosan est indéniable ; la mission de ce livre aussi.

Mon avis:

Merci à net Galley et à l’auteur de nous avoir permis à Lyane et moi de découvrir ce roman.

Ce roman secoue très fort, appuie là où ça fait mal, nous laisse chaos, abasourdie… sans vouloir paraître indélicate ou irrespectueuse je vais me permettre de dire que ce livre est une claque et un roman coup de poing qui va résonner très fort dans l’actualité littéraire.

Oui, c’est un roman dur, douloureux mais aussi puissant et nécessaire.

C’est un récit qui dévaste et soulève beaucoup de questionnements, pour moi ce fut un torrent d’émotions et je ne sais pas quoi ajouter sinon que c’est le genre de roman qu’on ne lit qu’une seule fois parce qu’on ne l’oublie jamais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s