Chroniques

Nous cherchions l’Éternel et l’éphémère de Valérie Bel et Antony Altman-Service presse

Résumé :

Elle rêvait. En hauteur. A vouloir côtoyer les astres, ne risquait-elle pas, tel Icare,
une chute mortelle ?
Il rêvait. En auteur. Metteur en scène ou menteur en scène ? Silence, on tourne…
Pourquoi Antony, candidat à un concours littéraire, aborde-t-il Valérie, membre du jury ?
Pourquoi lui écrit-il dès le lendemain par messagerie ?
Les deux auteurs échangent sur leurs romans. Des romans d’amour. Mais est-il innocent, pour
un homme et une femme, de parler d’amour ?
Bientôt, lorsqu’ils décident d’écrire ensemble sur l’art amoureux version 2.0, la frontière entre
fiction et réalité s’estompe. A leurs risques et périls.
Poétique, sensuel, ce roman capte, sur le fil du rasoir, les coulisses de l’amour et de l’écriture.
Comment sublimer l’éphémère et atteindre l’éternel en amour ?

A propos des auteurs:

Valérie Bel, deux fois lauréate des Indés Awards, écrit des romans d’amour, qualifiés de
“mélodrôlmantiques” : un brin de drame, un zeste d’humour et une bonne dose de
romantisme.
Antony Altman, colauréat du concours de poésie Des rimes et des rames, est un adepte du
quatre mains. Du drame au feel-good en passant par le roman d’anticipation, il apporte à
chacune de ses collaborations sa touche poétique ».
Ensemble, Antony et Valérie ont déjà écrit un vaudeville : Branle-bas sous le sapin.

Extrait :

 » Il m’a écrit. Dès le lendemain. Je m’en doutais. Je savais qu’il m’écrirait. Je n’ai
pas été surprise quand ses mots se sont affichés sur Messange. Pas surprise, mais ravie. Avec
cette légère excitation à la vue d’un petit chemin de traverse. J’étais prête à quitter la grande
route.
Pourtant, je m’étais fait une jolie vie. Je psychanalysais, j’écrivais, je riais. Je suivais mes
envies quand elles pointaient le bout de leurs ailes. J’avais appris à vivre seule, même
entourée. J’étais presque libre, presque légère, presque forte. Presque. Pas complètement.
Sinon, comment aurait-il trouvé la voie jusqu’à moi ? Comment lui aurais-je fait une place dans ma vie de confort?Sans doute ma cinquantaine prochaine m’ébranlait-elle. Mes enfants quittaient le nid. Mon
mari le négligeait sans souci. J’avais une impatience de vie. Une urgence à vivre. Les drames
de l’existence m’avaient appris le miracle des jours. Je ne voulais plus attendre pour cueillir
l’avenir. Le destin, ce n’était pas demain, c’était maintenant. »

L’avis de Lyane A:

La couverture est belle ! J’aime les couleurs, la police d’écriture et le cœur… En
revanche, le mariage roman/poésie envisagé me déconcerte.

La lecture des premières pages et les phrases « J’ai dû penser qu’il illuminerait ma
vie ! L’approche de la cinquantaine y jetait des ombres inquiétantes » ont décidé de ma soirée.

Je suis restée avec eux Val et Antony. Même si j’ai peu goûté le roman écrit à quatre mains,
j’ai en revanche était subjuguée par leur histoire et leur écriture.

Obligée d’arrêter ma lecture pendant quelques minutes, j’ai senti le manque. J’avais
l’impression d’avoir croqué dans une friandise, d’en découvrir chaque couche aux multiples
saveurs tantôt salées, tantôt sucrées et de m’approcher du cœur dont je ne pouvais deviner la
dureté.

J’ai voulu en savoir un peu plus sur l’expérience du violoniste bardé de capteurs sur la
tête, sur le tantrique ou le tente-trique, sur la perfection du monde fictif et je suis arrivée à
minuit presque ivre d’amour. J’ai redécouvert les délices de l’émoi amoureux qui se noue
autour des mots ? J’ai délaissé mes lectures ordinaires pour un bijou de légèreté et j’en suis
ravie.

Merci à Valérie Bel et Antony Altman pour leur talent commun à nous faire vivre la
griserie des mots.

Mon avis:

Merci énormément aux auteurs pour ce service-presse.

La couverture est de toute beauté,une invitation à l’amour et la poesie, c’est artistique et esthétique.

Ce duo fonctionne bien, très bien même.

Les auteurs nous ont offert avec cette oeuvre une ode à l’amour et à la sensualité.Il y a du charme, de l’audace .On navigue entre fiction et réalité, j’ai parfois été perdue si bien qu’une deuxième lecture s’impose pour saisir toute la subtilité de l’œuvre.

C’est touchant et troublant.Un ouvrage que je recommande aux amoureux des bons mots,de l’amour courtois et du charme envoûtant de la plume de ces deux auteurs à l’alchimie parfaite.

Merci pour ce moment de grâce, de romantisme, de folie et de légèreté.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s