Chroniques

Géant, l’amour à nu de Lucie Kervignac-Service presse

Résumé:

Infirmière, Millie vit pour son travail et ses trois enfants depuis un drame personnel. Grâce à Fabien, informaticien plus âgé, elle réapprend la légèreté, et le plaisir de vivre. Sa vie de famille reprend des couleurs, mais Fabien a un passé compliqué que Millie apprend à accepter peu à peu. Il rendra leur amour plus fort et plus simple à la fois,en harmonie avec la nature landaise. Le bonheur, c’est géant…

Le mot de l’auteur:

Ce récit est né d’une réflexion sur le deuil, le bonheur, et la deuxième chance.
A travers des mots simples, c’est l’itinéraire d’une renaissance. Nous suivons la reconstruction de deux personnes, au jour le jour. Elles vont croire à nouveau à la vie par la magie de leur rencontre, égrener les petits bonheurs, bousculer leurs habitudes et évoluer d’une façon qu’elles n’auraient pas imaginé.
L’amour advient aussi chez les êtres imparfaits et peut être l’artisan de leur libération. Les barrières les plus hautes sont souvent celles qu’on construit soi-même. La simplicité et la relation à la nature s’imposent comme une évidence.
Une histoire feel-good, l’apologie des petits plaisirs du quotidien, de la liberté personnelle et de la sensualité. Il s’agit ici d’un érotisme léger. L’histoire de Fabien et Millie est enfin un plaidoyer pour le naturisme authentique.

A propos de Lucie:

J’écris, depuis toujours. J’observe aussi.
Je suis au milieu de ma vie, comme le pont de la photo. Je réalise à quel point la vie peut basculer, et combien peu il y a entre le désespoir le plus sombre et la radieuse félicité.
En écrivant des histoires qui auraient pu être, entre des personnes qui auraient pu exister, je veux illustrer le fait que la vie offre une seconde et une énième chance. La puissance des choses simples peut faire retrouver le bonheur, d’où qu’on parte. Voilà ce qui a inspiré « Géant ». Parce que le bonheur, c’est géant, tout simplement.

Extrait :

« Millie se gare en catastrophe. Elle aperçoit Fabien de loin. Il fait les cent pas, les mains dans les poches. L’air est froid.

— Je suis désolée d’être tellement en retard.

Fabien sourit. Son regard est incroyablement jeune.

— Ça n’a pas d’importance. Je t’attends depuis le commencement du monde, dit-il très sérieusement, et ce regard profond la fait complètement chavirer.

Millie n’a qu’une envie : se blottir contre lui.

Il s’avance presque timidement. Il l’embrasse sur la joue. Millie ouvre ses bras. Elle les referme sur Fabien, comme si elle ne devait jamais le lâcher. Les larmes ruissellent sur son visage. Elle respire le parfum du cuir de son blouson, et d’une eau de toilette discrète.

— Veux-tu marcher un moment ?

Fabien lui prend la main, comme un ado. Ils arpentent les hauteurs de la citadelle, où on sent le vent de la mer. Ils ont une belle vue sur les fortifications en étoile. Fabien y voit une preuve du génie humain, et Millie une confirmation de sa folie.

— J’ai l’impression que cet endroit est chargé. Tant de guerres…

— Tant de beauté. Regarde la mer. Regarde les pierres. La violence des hommes appartient au passé. Les pierres resteront.

La tempête récente a arraché des branches. Certaines ont été transportées jusqu’à la citadelle et des flaques d’eau subsistent çà et là. Un quasi-marécage s’étend en bas de l’escalier.

Millie fait demi-tour mais Fabien l’arrête d’un geste.

— Je te porte, si tu veux.

Elle n’a pas le temps de protester. Fabien la transporte comme un bébé sur plusieurs dizaines de mètres. Il patauge dans la gadoue et ça ne semble pas le déranger. »

Mon avis:

Je remercie Lucie Kervignac, de sa gentillesse et de sa confiance, merci aussi à simplement pro.

La couverture est cohérente avec le titre et le résumé, j’aime beaucoup.

Millie vit dans une routine tentant de surmonter son deuil , se consacrant uniquement à son travail et ses enfants lorsqu’elle rencontre
Fabien, il lui réapprend à vivre autre chose que ce quotidien dans lequel elle s’est enfermée.

Ce roman est le partage d’un moment de vie entre deux personnages,les dialogues sont courts,pas de longues descriptions non plus.Lucie est allée droit au but.

Les personnages sont des plus ordinaires,comme vous et moi et c’est donc très facile de s’identifier à eux.

Tout en simplicité,délicatesse l’auteur a écrit une histoire d’amour pure et sincère

Il m’a manqué quelque chose pour être totalement conquise, le roman est agréable à lire et la romance plaisante,la plume de l’auteur est je dirai une plume de cristal avec beaucoup d’élégance,de pureté,de poésie mais…je n’ai pas été totalement sous le charme.

Je dois dire aussi que c’est vraiment plus agréable de lire une romance dont les protagonistes ne sont pas des ados ou de jeunes adultes.Ces personnages sont plus proche de nos vies et ça c’est vraiment un point fort.

Je recommande ce roman pour ma part je le relirai sans aucun doute.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s