Chroniques

Anouk d’Olivia Quetier-Service Presse

Résumé:

Disparaître, tout quitter, pour suivre une autre route… C’est l’histoire intrigante d’Anouk.

On en a tous rêvé. Elle l’a fait. Disparaître. Anouk, mariée, deux enfants, part comme chaque matin au travail. Mais elle ne s’y arrêtera pas. Elle poursuivra sa route. Ce livre est l’histoire de sa disparition. Elle quittera tout, son mari, ses enfants, son amant, ses amis, elle se délestera de ses papiers, de son argent, de sa vie. Elle fuit, se fuit, change de nom, de métier, de relations. Ses démons intérieurs ne la quittent cependant pas. 
Son mari, Pierrick, la cherche, la poursuit, tente de retracer son chemin, il questionne leur entourage et peu à peu se dévoile la véritable histoire d’Anouk. 
Un récit à double voix où Anouk et Pierrick livrent chacun leur expérience de cette disparition volontaire.

Suivez cette fuite volontaire, rapportée par une double voix, qui dévoile les démons intérieurs d’Anouk !

Extrait:

Je suis tombée amoureuse de Pierrick pour ces qualités qui aujourd’hui me le font percevoir comme faible, incapable de me soutenir, de me protéger. J’avais vingt ans quand je l’ai rencontré, tout juste vingt ans. Pour l’occasion, j’avais organisé une grosse soirée chez mes parents. Ils étaient comme tous les étés partis tous les trois, rien que tous les trois en vacances. J’avais la maison pour moi seule et j’en profitais un maximum. Il y avait une cinquantaine de personnes. Je n’en connaissais pas la moitié. À l’époque, je sortais avec Pierrot, mon vieux copain, mon copain de toujours, qui me trompait allègrement. Ça n’avait aucune importance, parce que je faisais pareil. C’était entendu entre nous. L’affection et le sexe, sans les chaînes. Je me sentais forte, je me sentais libre. J’ai remarqué ce garçon timide, mal à l’aise et seul. Il était tout en jambe, un grand corps qui s’excusait d’être là. Il avait ce visage doux et rond, qui promet bonté et générosité. Ses yeux rieurs et ses taches de rousseur ajoutaient une touche d’espièglerie. Il avait l’air d’un gosse. J’ai demandé aux gens s’ils le connaissaient. Personne ne savait qui c’était. J’ai fini par aller vers lui, en lui disant que c’était mon anniversaire.

— Je sais, m’a-t-il répondu.

— On se connaît ?

— Non.

— Qui t’a invité ?

— Personne.

— Ah ! Et tu fais souvent ça, de t’incruster aux soirées ?

— Non, jamais. 

Mon avis:

Attention chef-d’oeuvre!

Vous cherchez un bon roman pour cet été? Un livre qui va vous remuer les tripes et vous emmener loin au plus profond de vous même ?Alors il vous faut miser sur « Anouk »

Je remercie l’auteure et sa maison d’édition.

La couverture du livre est splendide, cette femme qui part vers la mer d’un pas déterminé est tout a fait adéquate pour ce roman .

Nous suivons tout au long de ce récit les points de vue d’Anouk et son mari Pierrick, elle est brisée, détruite de l’intérieur et décide de tout abandonner, son mari, son travail et ses enfants, lui se retrouve totalement désarçonné, il tente de la rechercher, il ne comprend pas, mais il doit être fort pour ses enfants.

Dès le départ, il ne faut pas avoir d’a priori pour Anouk, beaucoup doivent se demander quel mère est capable de quitter ses enfants? De les abandonner? Beaucoup auront sans doute envie de la secouer, de la gifler mais la dure réalite ce n’est pas ce que l’on pense , si on a pas vécu le mal de vivre profond qui nous détruit à petit feu, si on est pas tolérant face aux souffrances des autres alors oui, on ne peut pas comprendre.

Anouk va t’elle revenir vers sa famille?Va t’elle s’en sortir? Les réponses sont dans ce roman qui est un véritable page – turner remplit d’émotions.

La plume d’Olivia est fluide, pudique,sensible et je suis admirative devant sa maîtrise.

Au-delà du roman, ce livre nous fait réfléchir sur notre vie, notre état d’esprit et nous pousse à se poser des questions, je suis vraiment heureuse d ‘ avoir eu le plaisir de découvrir ce roman.

2 commentaires sur “Anouk d’Olivia Quetier-Service Presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s