Chroniques

Résistance de Samira Ahmed-Chronique 2020#23

Genre:

Littérature Étrangère/Dystopie

Titre VO:

« Internment » publié chez « Atom » en Mars 2019

Éditeur :

Bragelonne – Collection « BigBang »

Où se le procurer ?

Amazon,Cultura,Fnac,Kobo…et dans les librairies

Résumé :

La résistance se construit sur l’espoir

Deux ans et demi depuis l’élection.

Un an depuis que nos réponses sur le formulaire du recensement nous ont valu d’être indexés.

Neuf mois depuis le premier autodafé.

Un mois depuis que le Président des États-Unis a déclaré que « les musulmans constituaient une menace pour l’Amérique ».

Dans un avenir effroyablement proche, Layla Ami – 17 ans – et ses parents sont arrachés à leur foyer et déportés dans un camp de détention pour musulmans américains dans le désert de Californie.

Avec l’aide d’amis d’infortune, eux aussi piégés derrière les barbelés, de son petit ami resté à l’extérieur, et d’alliés inattendus, Layla entame un chemin de lutte pour la liberté et mène la révolte contre le directeur du camp et ses gardiens.

Résistance met au défi les lecteurs d’agir et de briser le silence coupable qui gangrène notre société.

Extraits :

« — Beta, dit mon père, on est conscients de ce qui nous arrive. On ne se cache pas. On n’a pas renié ce qu’on était quand on en avait l’occasion, pas vrai ? Si je me souviens bien, quand j’ai hésité, quand je me suis demandé si on n’avait pas intérêt à mentir, ta mère et toi avez tenu le cap, et vous aviez raison. Nous avons répondu au recensement en toute honnêteté. Nous sommes musulmans, nous sommes américains, et nous allons continuer à vivre notre vie avec la certitude que ces deux identités ne sont pas incompatibles. »

🙏🏻🙏🏼🙏🏽🙏🏾🙏🏿🙏🏻🙏🏼🙏🏽🙏🏾🙏🏿🙏🏻🙏🏼🙏🏽🙏🏾🙏🏿

« -Pense à Hazrat Summayah. Si elle a refusé de dissimuler sa religion, on ne peut pas justifier de le faire, nous.

— Elle a fini torturée et empalée ! Tu ne trouves pas que c’est mettre la barre un peu haut ? »

🙏🏻🙏🏼🙏🏽🙏🏾🙏🏿🙏🏻🙏🏼🙏🏽🙏🏾🙏🏿🙏🏻🙏🏼🙏🏽🙏🏾🙏🏿

« Révolution

Ali Amin

Parle-moi tant que ta langue est libre,

Tant que ton corps est encore tien.

Laisse tes mots voyager,

Incontrôlés

Spontanés

Indispensables

Dévaler les nuages de poussière qui abîment le soleil.

Jusqu’à ce qu’ils touchent mon oreille

Et tant d’autres, épandus sur la table,

À attendre.

Énonce la vérité pendant qu’elle est encore en vie,

tant que les lèvres, fendues, saignent mais savent encore bouger.

Le temps ne répond ni à l’amant ni au tyran.

Dis ce que tu dois.

Je t’écoute. »

A propos de l’auteure :

Samira Ahmed est née à Bombay, en Inde, et a vécu à New York, Chicago et Kauai. Vous pouvez la retrouver sur le site samiraahmed.com et sur Twitter et Instagram : @sam_aye_ahm.

Samira voyage souvent en France, et parle parfaitement français.

Mon avis:

Il m’a fallut presque une semaine pour me remettre de ce livre, de cette histoire…j’ai été soufflée, j’ai reçu une gifle avec ce roman qui a su me toucher en plein cœur mais qui est aussi très dérangeant…tellement trop vrai,trop juste que ça fait peur…

J’aime énormément les éditions Bragelonne et achète leurs titres les yeux fermés et je n’ai jamais été déçue!Depuis des années de fidélité, il n’y a qu’un seul roman qui ne m’a pas plu! On peut donc dire que leurs choix éditoriaux me conviennent très bien.

J’ai très vite été tentée de lire ce roman car le sujet m’a tout de suite touchée et je n’avais pas été autant perturbée émotionnellement depuis le journal de Anne Franck lu à l’âge de dix ans et un autre roman sur les camps d’Auschwitz il y a quelques années et plus récemment le roman de Lorraine Letournel Laloue (voir dans les chroniques )Ce sont des lectures douloureuses certes mais nécessaires,elles nous malmènent certes mais font de nous les êtres que nous sommes,tolérants, altruistes.Ce sont des qualités que je suis fière d’avoir et que je n’ai pas seulement obtenue avec l’éducation que m’ont donné mes parents mais aussi grâce aux livres.

Alors, bien sûr c’est un roman, une fiction…mais l’islamophobie et le racisme n’ont jamais été si présent dans notre société et de ce fait, ce récit est un peu comme une sonnette d’alarme.Je pense que chaque enfant devrait pouvoir connaître toutes les religions, connaître un peu toutes les cultures afin de devenir un adulte responsable.J’ai étudié le catholicisme, l’islam, le judaisme, le bouddhisme…j’ai pratiqué certaines d’entre elles, me suis convertie à d’autres et si je reste vague , c’est parce que je trouve que la religion et la politique, c’est personnel et ça n’a rien à faire sur un blog de lecture et toutes méritent le même respect, tout comme les gens qui choisissent de ne pas avoir de religion.Je referme cette parenthèse.

Layla est une jeune femme de dix-sept ans, elle ne va plus au lycée depuis que son père, poète et professeur a perdu son emploi parce que musulman, ses parents jugent que cette situation est trop dangereuse pour elle.Les livres d’Ali, le père de Layla dérangent dans une Amérique où les libertés accordés aux musulmans ne cessent de diminuer.Contrainte de devoir se cacher pour voir son petit ami David,juif.Elle risque chaque fois sa vie en sortant malgré le couvre feu mais David est ce qu’il lui reste de « normal » dans sa vie.

Hélas, un soir Layla et ses parents sont arrêtés et emmenés dans un camp,le camp « Mobius » où les familles musulmanes sont logés dans des caravanes munies de caméras, au dehors ils sont surveillés par des drones et des centaines de gardes.Pourtant le directeur présente ce camp comme un rêve: école, jardin,bibliothèque…les familles bénéficient d’après lui de tout le confort possible,mais petit à petit c’est toute leur liberté qui leur est ôté.Layla et ses parents vont vite comprendre qu’à « Mobius » il vaut mieux ne pas se rebeller lorsque certains musulmans du camp disparaissent mystérieusement pour ne jamais réapparaître pour autant Layla décide de prendre la tête de la résistance de « Mobius » malgré le risque, les privations et la peur.Elle va pouvoir compter sur le caporal Reynolds, garde de « Mobius » avec qui elle va se lier d’amitié et qui est résolument de son côté.

Layla a une personnalité vraiment très forte et malgré son âge, elle a la tête sur les épaules bien sûr elle va faire des erreurs mais elle impressionne par son courage et son intelligence.Les autres personnages comme Ayesha,Jack Reynolds…apporte beaucoup au récit.Ce dernier semble tenir énormément à la jeune femme, jusqu’à quel point? , les parents de Layla sont unis, de véritables rocs mais en apparence seulement car bien que tenaillés par la peur , ils essaient de préserver leur fille.Ce sont vraiment des parents en or, d’une grande sagesse,très cultivés.

Bien que la religion soit le thème central du roman, la famille Amin ne pratique pas, on les voit plusieurs fois dans le roman faire des dua’s (invocations) mais en revanche ils ne prient pas.Dans le camp, Layla va rencontrer des jeunes femmes encore plus stigmatisés sur le camp parce qu’elles prient et porte le hijab.

Plus qu’un roman, ce livre est vraiment essentiel.Tres bien écrit, tolérant,intelligent.Il se dévore et fait vraiment réfléchir.Je le recommande vraiment au plus grand nombre!Des ados aux adultes, ce livre saura vous toucher.Le message du récit résonne en moi comme un signal d’alarme, lorsque je vois sur les réseaux sociaux ou entend autour de moi, voit aux infos l’intolérance et l’islamophobie grandissante, je me dis que tout ce que raconte ce livre pourrait arriver.Cela commence déjà dans certains pays même si on en parle très peu dans les médias.

Peu importe la culture,l’ethnie ou la religion, nous sommes tous des êtres humains, apprenons à nous découvrir avant de nous juger! Et si il fallait encore le préciser l’islam n’a rien à voir avec les attentats odieux commit au nom de Dieu , c’est une abomination commit par des meurtriers sans scrupules.Ouvrez les yeux,votre coeur, votre esprit!Et lisez ce roman important!

Si l’auteure voit un jour cette chronique, je voudrais lui dire merci et lui exprimer ma sincère admiration

Est-ce que ce sujet vous touche? Avez-vous envie de le lire?

Bonne lecture!

Ma note: ❤️❤️❤️❤️❤️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s