Chroniques

American dream de Laureline Eliot-Service presse 2020 #13

Genre:

Chick-lit / Comédie /Romance

Éditeur :

Auto-edition

Résumé:

Et si cet été, tout devenait possible ?À 25 ans, Jule a trois passions : le diner dont elle est propriétaire, la Californie et Les Beach Boys. Elle se rêve surfeuse à la crinière blonde, mais elle est petite, brune et restauratrice dans la campagne française.Sa vie sentimentale est inexistante et sa vie sociale se résume à ses clients et Sarah, sa meilleure amie, qui désespère de la voir travailler sans relâche. Quand quatre Américains pas comme les autres débarquent Chez Jule par une belle matinée estivale, la petite vie rangée de la jeune femme va voler en éclats. La rencontre avec Franck, Big Stan, l’irrésistible Cap et le mystérieux Spencer va rappeler à Jule que les rêves sont faits pour être réalisés…Une pincée de gourmandise, une bouffée d’air frais et une bande d’amis hauts en couleur. Poussez la porte de Chez Jule et découvrez la recette d’un été inoubliable !

A propos de Laureline:

Maman, épicurienne, photographe, amoureuse, cinéphile, Laureline Eliot porte de multiples casquettes, mais aujourd’hui, elle privilégie l’écriture. D’abord récompensée pour plusieurs de ses nouvelles lors de concours ou sur la plateforme Short Edition, elle a sorti un roman aux éditions Fyctia, une new romance atypique intitulée VertiG. Cependant, elle aime écrire dans différents genres tels que young adult, fantasy, feel-good ou chicklit avec American dream, et elle continuera à le faire tant que les personnages qui habitent son esprit ont des histoires à raconter !

Extraits:


— Pardon. C’était quoi déjà ? Le crapaud a un slip violet ?

— Quoi ? Non, pas du tout… pourquoi veux-tu…? Un slip violet ?

— Bon alors, c’était quoi ? On ne va pas y passer la journée, non plus !

— C’était « la louve ne rôde pas dans l’aube rose ».

— Ah, voilà, je savais qu’il y avait un animal et une couleur. De toute façon, on ne devrait plus s’en servir.

Franck s’extirpa de la voiture en marmonnant que les filles ne comprenaient rien aux missions secrètes. Jule s’abstint de tout commentaire, mais elle le trouvait plutôt gonflé !

Mon avis:

Je remercie Laureline Eliot,se voir confier un livre c’est toujours un cadeau.L’auteur nous confie son bébé,elle/il y a mit ses tripes et doit patienter pour connaître notre ressentit …et l’accepter sur celui-ci soit positif…ou négatif !

J’apprécie beaucoup la plume de l’auteure mais aurai-je eu l’idée d’ajouter ce roman à ma « wishlist »? Et bien hélas, je ne crois pas!!! Et quelle bêtise de ma part ça aurait été!

Avec sa couverture pétillante et survatiminée,son résumé qui donne l’eau à la bouche autant qu’un cake au caramel ce roman avait en fait tout pour me plaire.

La preuve est que je l’ai lu deux fois !

Dès les premières pages, j’ai été piégée.Comment ne pas s’attacher à Jule?C’est la copine qu’on rêve d’avoir.Tout de suite, l’humour nous surprend sans crier gare et quel merveilleux moment de détente car en plus de nous faire voyager ce roman nous donne la pêche.

Avec son précédent roman « VertiG », Laureline m’avait déjà séduite par sa délicatesse et son talent.Quel talent! Une petite perle!

On rencontre ici Jule,une jeune femme charmante mais célibataire, obsédée par son travail bien qu’elle rêve de consacrer un peu plus de son temps à ses proches et ses rêves.

Jule est fan des Beach Boys,des States et a ouvert un dinner typiquement Américain dans sa petite ville,elle est aidée dans sa tâche par ses amis Sarah et Gaston, respectivement pâtissière et cuisinier du dinner « Chez Jule ».

En hommage aux Beach boys, sachez justement que chaque titre de chapitre est l’une de leurs chansons.

Revenons au roman, un jour le quotidien au dinner va être bouleversé par l’arrivée de quatre américains,des motards séduisants Cap,Spencer,Big Stan et Franck. Une rencontre qui va bouleverser la vie de la jeune femme et de son entourage.

Le reste des protagonistes est tout aussi loufoque et attendrissant:Oscar, le petit génie ou encore Barnabé le prof bougon…c’est juste impossible de leur résister.

Laureline parvient à éviter les clichés et nous invente des personnages si vrais et des situations si cocasses que oui,on y croit, on est avec eux, on partage les larmes et les rires de nos personnages et nous les retrouvons à chaque page avec le même plaisir que de rejoindre de bons amis.

On voyage aux Etats-unis,on prend des kilos rien qu’en lisant les merveilles pâtissières de Sarah mais pas que…car Laureline maîtrise avec brio les émotions et nous fait passer du rires aux larmes.

Les dialogues sont de véritables perles qui m’ont vraiment fait rires mais ce roman n’en demeure pas moins d’une grande profondeur et aborde des sujets divers et variés qui nous concerne tous: les doutes amoureux, le droit à la seconde chance, se libérer du passé,le deuil etc…

La sensualité est également présente, très bien dosée pour pimenter tout cela.

Les gaffes de Jule,sa personnalité et son charme ajoute un gros plus à ce roman et je ne résiste pas à partager avec vous extrait.Ce dialogue a lieu entre Jule Spencer:

« -(…) Tu ne m’aimes pas et moi, figure-toi que je…je ne… n’apprécie pas non quand tu fais ta tronche de cake!
-Tranche de cake? Celui de Sarah?
-Laisse tomber! cria Jule en se précipitant dans le salon(…)Spencer se laissa choir sur un fauteuil en observant Jule qui faisait les cent pas.(…)
-Tranche de cake? glissa Spencer, en levant un sourcil.
🤔
-Non,rétorqua Jule, énervée.Tronche,tronche de cake,le visage,quoi!
Le jeune homme avait un sourire en coin.
-Visage de gâteau ?
🙃🎂C’est insulte?
Jule avait bien du mal à rester en colère face à son amusement.
😋
-Il ne s’agit pas d’un dessert
🧁.C’est une expression équivalenteà,je ne sais pas…tête de noeud.
🤪
-Oh oui,je sais ça!Dans le bois,il y a beaucoup noeuds,répondit Spencer enthousiaste.Mais pourquoi tête de bois?
🙈
Jule soupira de la tournure que prenait la conversation.Dans quoi s’était-elle embarquée? (…) »

Comment résister?

Sachez Qu’au final,ce roman est une belle leçon de vie!.On apprend beaucoup en observant l’évolution de Jule.

Et puis, j’ai beau chercher je n’ai rien de négatif à dire sur ce roman.Il est frais,unique en son genre,léger tout en nous enseignant beaucoup,il n’y a aucune longueur…est ce que j’aurai imaginé devenir aussi fan de ce livre? Non! J’ai été prise au dépourvue et qu’est ce que c’est bon…

Ah si seulement l’auteure pouvait écrire une suite ou un spin-pff pourquoi pas??? (Je place ça là où cas ou Laureline passerait par là)

Écoute ma voix Laureline…rien que ma voix…vite d’autres romans tu écriras!

Je défie toute lectrice de me dire que non,un spin-pff sur Cap ne la tenterait pas!On en reparle après lecture,hein!

Au final, ce bijou est un must-have, parfait pour cet été.

Si je n’avais pas eu ce livre en service-presse, est-ce que je l’aurai acheté ?

Non…je me serai dit « encore une romance de plus mêlant gâteaux et romance, trop vu déjà en plus ça se passe encore aux States» et bon sang, j’aurai eu vraiment tort! Et d’un côté je pense que oui…

Oui…pour sa couverture pleine de pep’s,fraîche,pleine de soleil et son résumé intriguant et alléchant et que j’aime les histoires ou il y a des motards.

Et oui,oui,oui…pour le nom de l’auteure,le talent de Laureline Eliot m’a déjà conquise donc comment ne pas craquer?

⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Voilà donc ma note finale en espérant que vous vous laisserez tenter vous aussi par cette belle histoire.

Un commentaire sur “American dream de Laureline Eliot-Service presse 2020 #13

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s