Chroniques

Dans son silence d’Alex Michaelides-Chronique 2020#3

Genre:

Thriller

Thèmes:

Psychiatrie/Art/Passion/Meurtre/Secrets…

Editeur:

Le livre de poche

Résumé:

Alicia, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alicia ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alicia. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alicia s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…
Dans la veine de Mensonges sur le divan d’Irvin Yalom, un redoutable mélange de suspense et de psychanalyse qui ravira tous les lecteurs avides d’histoires prenantes.

« Je n’avais pas lu un suspense aussi inspiré depuis
La Vérité sur l’affaire Harry Québert. Du grand art ! »
Yves Grannonio, la Librairie du Château, Brie-Comte-Robert

« Un suspense maintenu tout au long du livre et une fin
qui retourne complètement tant le dénouement
est explosif et inattendu ! Quel sentiment délicieux
de se faire autant manipuler ! »
Caroline Vallat, Fnac Rosny 2

A propos de l’auteur :

Alex Michaelides est un scénariste britannique de trente-neuf ans. Il a aussi étudié la psychanalyse, et a travaillé deux ans dans une clinique psychiatrique pour jeunes. Dans son silence, son premier roman, est sur le point de devenir un phénomène
dans le monde entier.

Extraits:

« Il est étrange de découvrir la vitesse à laquelle on s’adapte à l’univers étrange d’un service psychiatrique. On se familiarise avec la folie. Et pas seulement celle avec des autres, avec la sienne aussi. Nous sommes tous fous, je crois, d’une certaine façon. »

« Le mari avait bien été retrouvé attaché. Certains soupçonnaient tout simplement un crime passionnel. Une maîtresse, sans doute ? Mais durant le procès, le frère de Gabriel décrivit un mari dévoué, profondément amoureux de sa femme. Une question d’argent alors ? La mort de son époux aurait peu profité à Alicia car elle détenait le patrimoine, hérité de son père. »

Mon avis:

Alex Michaelides a fait de la manipulation un art à travers ce roman incroyablement fort, un énorme coup de coeur mais pas seulement, c’est certainement l’un des meilleurs thrillers que j’ai lu.Je me suis laisser mener par le bout du nez du début à la fin, tout au long de ma lecture j’ai imaginé un tas d’hypothèses et vous allez faire pareil sauf qu’aucune des fins ou suppositions que vous ferez sera la bonne, sachez le.

Alicia Berenson est accusée du meurtre de son mari Gabriel, patiente dans un hôpital psychiatrique, elle est muette depuis le meurtre.Théo fait tout pour intégrer l’équipe médicale du Grove afin de devenir son thérapeute.

Théo et Alicia ont de nombreux points communs, plus qu’on ne le croit.Qui est le thérapeute et qui est le patient? Qui est la victime ou le meurtrier?Difficile à dire…on rencontre de nombreux personnages sur lesquels nos soupçons vont se poser.

On découvre la vie d’Alicia jusqu’au meurtre de son mari via son journal intime, on apprend à la connaître et en même temps on apprend à connaître Théo.

Ce roman est tellement palpitant et incroyable, jamais je n’ai eu le moindre soupçon sur le dénouement, l’auteur est vraiment très fort.

Ce roman nous en dit long sur la mince frontière qu’il y a entre l’amour et la haine, et que personne n’est a l’abri de sombrer.Les personnages sont intéressants et parfois dérangeant,ils sont proches des gens que nous pouvonscôtoyer chaque jour et c’est sûrement l’un des points fort du roman, on parvient à s’identifier autant à Alicia que Théo.On peut voir de l’empathie ou de l’antipathie pour eux,d ‘un chapitre à l’autre tout peut changer.

A la fin lorsque l’on croit l’histoire bouclée, Alex Michaelides parvient à nous surprendre et nous clouer avec un ultime rebondissement.

Ce thriller est le top du top et il ne faut pas passer à côté.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s