Chroniques

Engrenages-Tome 2: Un flocon dans l’air de Lucie Goudin

Genre:

Dystopie/Romance

Editeur:

Elixyria

Résumé:

Le peuple s’est soulevé. L’Engrenage est tombé.

Voilà un nouveau départ pour Heaven. Auprès de sa famille, une vie décente commence, d’autant plus qu’elle peut désormais s’autoriser à aimer Kragen.

Figure de la rébellion, elle est propulsée au rang d’Elite, et éprouve de vives inquiétudes à l’idée de ressembler à ceux qu’elle haïssait autrefois. Mais, tapie dans l’ombre, une menace la guette et une série de meurtres vient ébranler ce havre de paix.

Alors que l’été vacille pour laisser place à un hiver tenace, de grands bouleversements vont, une fois encore, tout mettre à mal.

Extraits :

« Je n’y tins plus. Toutes ses révélations enrichissaient mes sentiments, à tel point que je devais les évacuer. Alors, je m’emparai voracement de sa bouche. Ses mains glissèrent sur mon cou, son corps se pressa contre le mien. L’une de mes mains se faufila dans la cascade de ses cheveux, tandis que l’autre remontait sur sa cuisse. Nos baisers se firent de plus en plus ardents, enivrants, envoûtants. Nous étions deux flammes qui se consumaient dans l’obscurité, qui se consolaient et s’aimaient. Deux âmes torturées qui s’étaient trouvées pour chasser le pire et trouver le meilleur. »

« Ces créatures, malgré leur aspect répugnant et leur voracité alliée à la cruauté, conséquences des actes des hommes, n’avaient pas mérité les mauvais traitements, l’enfermement à perpétuité dans une cage et cette mort. Comme les armes nucléaires de jadis, elles n’avaient été confectionnées dans des laboratoires que pour être des armes de dissuasion. Hélas, toutes les deux avaient fini par être utilisées pour montrer qui était le plus fort.

Et qui était le plus fort ? Personne. Tout le monde finissait par disparaître un jour. Pour la première fois de leur existence, ces animaux avaient vu le ciel. En quelques heures à peine, l’immensité avait été témoin de leur fin. Quant aux prisonniers envoyés aux Racines, gouffre d’obscurité, ils avaient oublié la beauté de l’extérieur, de ce lointain paysage. Des chanceux, comme mon frère et ses amis, s’en étaient échappés. En revanche, beaucoup avaient élu cet endroit comme leur tombeau. Toutes ces pensées, jaillies en quelques minutes seulement, me nouèrent les entrailles. La beauté résidait en ce monde, sauf que les hommes n’en étaient pas dignes. Ils n’avaient que le droit de régir leur vie, mais ils s’entêtaient à faire main basse sur celles des autres. »

A propos de Lucie Goudin:

Née en 1994, à Lens, Lucie Goudin trouve au collège une passion qu’elle ne quittera plus et qui lui ouvrira les portes d’un nouveau monde. En effet, lire des livres riches en magie et en aventure lui donne envie d’écrire à son tour. Fan de fantasy et des univers où l’auteur crée ses propres règles, elle se lance à 15 ans dans l’écriture de sa saga « Les cinq objets divins » et commencera quelques années plus tard une trilogie intitulée « Le Tournoi » où se mêlent romance et haine. En 2016, révoltée par certains faits divers, elle s’essaye à un nouveau genre : la dystopie. Naîtra alors « Engrenage ».
Au rythme de musiques tristes, épiques ou joyeuses, elle écrit encore et encore.

Pour suivre l’actualité de l’auteure:

http://luciegoudin.wixsite.com/auteure
Page Facebook : Lucie Goudin – Auteur
Profil Facebook : Lucie Goudin

Mon avis:

Le second tome d' » Engrenages » est l’un des livres que j’attendais le plus, le tome 1 ayant été un coup de coeur (voir la chronique du tome 1 dans les archives). Lucie m’ayant proposé son tome 1 en service presse il y a plusieurs mois, j’ai découvert cette jeune auteure,sa fascinante dystopie qui sans le savoir allait me faire aimer les dystopies, ce que je connaissais peu jusque là.

La couverture du second tome est aussi belle et travaillée que celle du premier, j’ai retrouvée avec une grande joie la magnifique plume de la brillante Lucie.

Elixyria est une de mes maisons d’édition favorite, elle fourmille de talents: Chrys Galia, Charlie Genet, Ludivine Pepe…honnêtement il y en a trop pour tous les nommer!Elixyria et ses auteurs ont envahit ma PAL 😉 Je n’ai pas protestée 😉

Toujours aussi addictif et surtout encore plus palpitant, ce second tome se révèle impossible à poser une fois la lecture commencée.On en apprend plus sur les personnages et le récit est plus intense, les émotions plus nombreuses que jamais.

Vous ne serez pas déçue par cette suite, les fans de romance seront heureux de voir un couple passionné qui apporte une touche piquante supplémentaire.

Je ne peux trop en dire pour ne pas spoiler les futurs lecteurs du tome 1.

La fin est particulièrement brillante,Lucie m’a vraiment totalement emmenée dans son univers, son talent est incroyable et constamment surprenant.

Vivement le troisième tome!J’avoue que j’ai aussi grandement hâte de lire d’autres histoires de Lucie Goudin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s