Chroniques

Les hautes terres de Florence Roche

Genre:

Terroir/Historique/Romance

Editeur:

De borée

Résumé:

L’ancienne institutrice du village, une amie de sa mère aujourd’hui disparue, ne veut rien lui révéler, de peur de réveiller les vieux démons. Jeanne, qui n’a jamais rien connu d’autre que la modeste ferme de son oncle, envisage de tout quitter pour percer le mystère qui l’entoure. Un douloureux événement précipite alors son départ : la voici projetée au coeur de la Première Guerre mondiale. Le destin d’une femme hors du commun est en marche…

A propos de l’auteure:

Née au Puy en Velay en 1972, Florence Roche-Barthélémy partage avec sa profession d’enseignante sa passion pour l’écriture. Elle vit en Haute-Loire, à Saint-Julien Chapteuil, avec son mari et ses trois filles. Son premier roman, l’Emmuraillé, lui a permis d’entrer en littérature. Depuis, elle a publié dix romans aux éditions De Borée dont trois aux éditions France Loisirs, en avant première. Ils sont à la fois des romans historiques et des romans terroir, avec des intrigues soutenues et accrocheuses.
Depuis 2015, Florence Roche publie ses romans aux éditions Calmann-Levy. Le premier : « La terre des Falgères » porte sur l’émancipation des femmes pendant la Première Guerre Mondiale. Le second, « L’école du lac », est paru en janvier 2016 toujours chez Calmann-Levy. C’est un roman à intrigue qui se déroule dans l’entre-deux-guerres, en Auvergne, dans le décor d’une petite école communale.
Désormais, on peut trouver ses tous premiers romans en version numérique sur Amazon (kindle et bibliothèque gratuite). Ils sont aussi parus en livre de poche.
En 2017, chez Calmann-Lévy, « La réfugiée du domaine » reprend l’histoire des réfugiés arméniens en France après la Grande Guerre, à travers le destin romanesque et palpitant d’Irène, en quête de son identité. Un roman paru aussi chez France Loisirs, en audio-livre et en roman en gros caractères (Livra Diffusion).
En janvier 2018, toujours éditée par Calmann-Lévy, une saga familiale couvrant tout le 20ème siècle comble les amateurs de belles fresques de la Terre, avec des destins différents et captivants : « Philomène et les siens ».
En octobre 2018, « Les parfums d’Iris », un roman publié aux Presses de la Cité, touche un public plus large. L’auteure a changé de genre et de style, tout en gardant un ancrage dans le territoire (Grasse). Il s’agit d’une histoire très bien documentée sur le monde de la parfumerie. Iris, en quête de vérité sur ses origines, entraîne les lecteurs dans de multiples péripéties, dans ses passions amoureuses avec des retournements de situation imprévisibles. L’intrigue est une réussite.
Florence Roche a gardé ce créneau de littérature contemporaine, avec une intrigue soutenue et bien menée dans « Le pensionnat de Catherine », publié en avant-première chez France Loisirs depuis janvier 2019. Les ventes attestent déjà du futur succès de la version qui paraîtra en octobre 2019 aux Presses de la Cité, pour être vendue dans toutes les librairie.
Vous pouvez consulter son site : http://www.florence.roche.auteure.net
page facebook : Florence Roche-Barthélémy romancière

Extrait:

« Ses pensées l’emportaient vers ces villes dont elle entendait parler par des voyageurs de passage: Saint-Etienne, la « ville noire », Lyon, « la ville textile ». Elles imaginait les façades sombres des immeubles citadins, les commerces, les bruits, la foule anonyme et elle s’évadait dans le flot des ouvriers sortant des usines, elle respirait la fumée âcre des cafés, elle entendait les rires des hommes, elle se voyait marchant dans la ville, laissant sa main frôler les murs des bâtisses, dans des vêtements propres, les cheveux coiffés, la tête enfin haute et le regard fier.

Elle voulait devenir une femme libre et indépendante. Elle voulait la réussite. Elle voulait quitter la ferme maintenant qu’elle était adulte. »

Quel roman !

J’aime énormément les romans de la maison d’édition « De borée » lorsque dans mon hôpital j’ai vu cette sublime promotion de romans à 3€ j’ai prit tout ce que j’ai pu 🙂

J’ai découvert une auteure absolument incroyable qui raconte et transmet comme personne,je suis tombée sous le charme de cette plume.

J’ai dévoré ce roman, parfait, sans longueur, qui raconte un destin de femme, on y rencontre des personnages forts, l’histoire est fluide, forte, émouvante.

Jeanne, orpheline, vit chez son oncle paternel.Avec sa soeur Noémie elle décide de fuir après un événement tragique.Elles partent chercher du travail alors que la première guerre mondiale commence.

Hélas, Jeanne va subir la plus cruelle des épreuves mais aussi l’amour, la douleur et la cruauté de la guerre, elle va enquêter sur sa mère, se construire une famille formidable et se découvrir elle-même.

Jeanne est une femme forte,intelligente et courageuse, elle ne fait pas toujours les bons choix mais toujours ce qui lui semble juste.C’est un personnage que j’ai adoré, elle est généreuse, humaine.Lucie aussi se révèle être un personnage secondaire qui s’étoffe de plus en plus au fil de l’histoire et qui est indispensable.L’auteure aurait pu faire un roman aussi sur ce personnage tant cette jeune femme aura vécu énormément de choses et a finalement eu plusieurs vies.

Florence Roche décrit avec justesse les horreurs des tranchées et met des mots sur l’innommable et ses injustices.

Le choix des mots tout au long de l’histoire est d’ailleurs brillant, c’est mon premier roman de Florence Roche mais pas le dernier ça c’est certain ! Il me faut absolument toutes ses oeuvres.

Son style et sa manière de raconter m’a rappelé une autre brillante auteure que j’aime beaucoup: Marie-Bernadette Dupuy.

Chaque fois que je pensais avoir une certitude sur un événement ou un autre l’auteure parvenait à me surprendre avec un retournement de situation.

Ce livre est une perle, une histoire que l’on oublie pas,je le sais: Jeanne m’accompagnera toujours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s