Chroniques

La fontaine aux violettes de Françoise Bourdon-Service presse

Résumé:

De 1875 aux années 1920, de Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice, à Paris, quatre générations de femmes volontaires et indépendantes vont se succéder pour que vivent leurs passions. De Rosine, la courtisane, à Béatrice,  » nez « ,
c’est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera leurs destins.

Rosine, fille de modestes paysans, quitte son pays de la violette pour cacher sa grossesse. A Paris, elle devient courtisane. Son ascension est rapide, d’autant que vers 1880 apparaît cette nouvelle forme d’amour vénal, hors des traditionnelles maisons closes.

Sa fille Eloïse, née dans la rue, sera placée en nourrice et vivra de la couture à Lyon.

Emma, fille d’Eloïse, passionnée de couture, de création, travaillera pour Paul Poiret. Ses chapeaux, souvent ornés d’un bouquet de violettes, rencontrent un grand succès. De sa passion avec un aristocrate tué sur le front en 1916 naîtra Béatrice. Années folles – sur fond de jazz et de surréalisme – qu’Emma vit intensément, en femme libre, au bras d’un journaliste américain ami d’Hemingway ; elle fréquente Jean Cocteau, Paul Iribe…

Béatrice, elle, est fascinée par le monde du parfum qu’elle découvre dans l’entourage de Coco Chanel. A la faveur d’un séjour à Grasse, elle retrouve la trace de ses ancêtres sur le domaine de la Fontaine aux Violettes, dont on se transmet le nom dans la famille depuis 1875. Elle devient  » nez  » à Grasse et s’éprend d’un réalisateur de cinéma aux Studios de la Victorine, à Nice. Béatrice finit par racheter la Fontaine aux Violettes, là où tout a commencé ; elle y développe la culture des fleurs à parfum. Elle sera la première femme de sa famille à connaître le bonheur…

A propos de l’auteure:

Françoise Bourdon est née dans les Ardennes. Dès l’enfance, elle a le goût de l’écriture et rédige son premier roman à l’âge de dix ans. Professeur de droit et d’économie, elle décide, après dix-sept ans d’enseignement, de se consacrer exclusivement à sa passion de l’écriture. Journaliste depuis 1993, elle a régulièrement publié des nouvelles dans plusieurs revues. A ses débuts, Françoise Bourdon s’est beaucoup inspirée de sa région natale, puis c’est en Provence, sa terre d’adoption, qu’elle a poursuivi son œuvre, dense, riche, qui mêle grandes sagas familiales, portraits de femmes et évocation de métiers.
Tous ses romans connaissent un grand succès critique et public.

Mon avis:

Je remercie l’auteure, sa maison d’édition: les presses de la cité et net Galley pour l’obtention de ce service-presse.

Quel bonheur de se plonger dans le vingt-quatrième roman de Françoise Bourdon,cette saga féminine est passionnante.On rencontre entre 1875 et 1920 , quatre femmes.Des héroïnes toutes fabuleuses à leur manière.

L’auteure à trouve son inspiration à la bastide des violettes.

Rosine la mère célibataire,sa fille Eloïse est couturière. Emma,la fille d’Eloise est modiste et enfin Béatrice la fille d’Emma est nez pour la grande Coco Chanel, quatre générations de femmes entre 1879 et 1945.Elles nous offre un roman vraiment fabuleux, les amateurs de saga familiale vont se régaler.

La plume de Françoise Bourdon est encore plus belle et addictive que d’habitude, on ne peut poser ce livre avant de découvrir le destin des quatre femmes.

Leurs vies vont être bouleversés et prendre un tour pour le moins étonnant, on va voyager, aimer, vivre et vibrer avec elles.

On ne peut rêver meilleur moment que cet instant de lecture aux senteurs fleuries.

Je recommande très largement ce roman, un des plus beaux de l’auteure qui fera des heureuses et heureux pour les fêtes de fin d’année.Si vous cherchez un bon roman à offrir, vous l’avez trouvé!

2 commentaires sur “La fontaine aux violettes de Françoise Bourdon-Service presse

Répondre à MademoiselleBlue Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s