Chroniques

Bien mal acquis…de Martine Magnin-Service presse

Résumé:

« Puisque vous êtes en train de visionner cette cassette, c’est que je suis déjà mort et que, à tort ou à raison, vous avez trouvé la caisse. Après avoir entendu ce que je vais vous dire, ce sera à vous de prendre des décisions en connaissance de cause. Quoi qu’il en soit, bon courage à vous. »C’est par ces mots que s’ouvre Bien mal acquis… le nouveau roman de Martine Magnin. D’emblée, on a l’impression qu’on va avoir affaire à un polar, mais même si un fait divers est à l’origine de tout ce qui va se dérouler dans ce roman, l’affaire strictement policière passe rapidement au second plan.Dans ce roman choral, quatre personnages nous racontent à tour de rôle leur histoire en lien avec ce drame.- Régis, le garagiste, la conscience perturbée par la découverte de ce magot et de la cassette. – Hortense, belle-sœur de Raymond, le garagiste décédé, naïve et généreuse. – Henri, le mari d’Hortense, trop souvent absent. – Monsieur Fernand, assureur à la retraite tracassé par son dernier dossier, qui fait des Haïkus.On est dans le sud de la France dans le Gard, en Camargue où nous allons suivre ces personnages qui se débattent avec leur quotidien bouleversé. Heureusement, il y a le soleil, les senteurs, l’amitié. Bien mal acquis… est un roman puzzle, dans lequel les pièces s’imbriquent petit à petit. Un roman qui montre que tout le monde peut déraper mais que l’essentiel est d’éviter la sortie de route. Ce livre généreux plein de sensibilité, de suspense et d’humour se déguste avec un grand plaisir.

A propos de l’auteure:

Quelques mots sur ma personne : Passionnée de philosophie, de psychologie et de sémantique. Après une carrière dans la Communication et les Relations Presse, puis le commerce des Antiquités, je laisse s’exprimer mon goût pour l’écriture. L’humain est au coeur de mes écrits.

Petite fille, fille, nièce, et sœur d’écrivains édités et reconnus chacun dans un secteur d’écriture très différent. Mariée, mère, grand-mère, je partage ma vie entre Paris et la Provence, avec une nette préférence pour cette dernière.

Mon avis:

Je remercie l’auteure et sa maison d’édition pour l’obtention de ce service presse.

La couverture est très sobre, très mystérieuse.C’est un pas vers l’obscurité que l’on s’apprête à faire…

L’argent ne fait pas le bonheur comme dit le proverbe et ce proverbe n’a jamais autant trouvé son sens que dans ce roman.

Raymond et Mathilde ont perdus la vie fort heureusement leurs jumelles ont survécus et sont confiées à leur tante Hortense.

Régis s’installe dans l’ancien garage de Raymond et découvre le « trésor » et l’histoire de ce dernier.

Ce roman commence un roman policier tout en intensité avec ce petit côté Agatha Christie dans ce roman ou tout les personnages sont liés directement ou indirectement avec le début de ce fait divers tragique.Les personnages sont attachants, ils ne sont pas parfaits juste humains.Ils ont leurs torts et leurs raisons.

On est complètement captivés par ce roman qu’on lit à toute vitesse et qui se révèle passionnant sous la plume brillante, experte,maîtrisée de son auteure.

Ce roman est intriguant et intelligent mais manque cruellement de suspens à mon goût, j’ai passé un excellent moment de lecture et j’en remercie l’auteure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s