Chroniques

Plutôt mourir-danser pour exister de Koko Khan-Service presse

Résumé:

En entrant au conservatoire de danse de Paris, Maxime réalise enfin son rêve d’enfant. Elle deviendra une danseuse renommée, c’est sûr.
Mais très vite, rien ne se passe comme prévu. Le niveau est élevé et son corps peine à suivre. Et c’est sans compter l’arrivée de Seth Wes dans sa vie, un riche héritier qui lui en fait voir de toutes les couleurs.
Bercée par sa passion et cet amour naissant, la jeune femme s’efforce de tout mener de front. Mais alors qu’elle pense enfin avoir trouvé un équilibre parfait, son corps lui inflige la pire des trahisons. Plutôt mourir que renoncer à la danse ?
Pour Seth, c’est hors de question. Mais Maxime semble bien décidée à avoir le dernier mot.
L’amour peut-il nous aider à surmonter les plus terribles souffrances ?

Mon avis:

Je remercie Koko Nhan, Pauline et Cherry Publishing pour l’envoi de ce service presse et surtout pour cette confiance renouvelée qui fait franchement très plaisir, c’est toujours un plaisir lorsqu’un(e) auteur(e) renouvelle sa confiance.

La couverture est une totale réussite comme pour les deux précédents roman de Koko , les couvertures ont été choisies avec goût.

Malheureusement je n’ai pas du tout aimé le roman…

Je l’ai adoré! Je confirme que Koko a vraiment un très grand talent, je le sais depuis la première fois où je l’ai lu mais avec ce troisième roman, elle
affirme son talent, aucune plume ne me bouleverse autant dans des romances qu’elle.Il y a une passion, un petit quelque chose en plus dans les romans de cette auteure sincère, authentique.

Ce petit truc en plus est-ce que c’est un soupçon de magie? Peut-être bien…seulement Koko je trouve inadmissible que tes romans ne soient pas vendus avec un paquet de mouchoir 🙂 Car ce ne sont pas des simples émotions que l’on ressent avec Maxime et Seth, c’est un grand huit combien de fois mon coeur a cessé de battre? Je n’ai pas compté comme je ne compte pas le nombre de fois où j’ai versé une petite larme.

De la passion, de l’amour et de l’humour, les personnages nous touchent par leurs personnalités.
Ils sont bourrés de charme ces deux là!

Maxime va vraiment connaître quelque chose que personne ne souhaiterait vivre…et on arrive très bien à se mettre à sa place.On ressent le moindre de ses frissons, la moindre de ses émotions.

La force des romans de Koko c’est sûrement qu’en la lisant on se dit  » Ça pourrait être moi », « Comment je réagirai dans tel situation? » ou  » Quelle leçon puis-je retenir de tel ou tel événement ?  » ( Et oui, je ne vais pas vous spoiler, je ne dirai rien même sous la torture )

Une fois de plus on se délecte de ce roman puissant, touchant, bouleversant et tous les autres mot finissant par « ant » sauf c**ant :p

Un beau roman qui nous prend en otage jusqu’à la fin, on ne peut tout simplement pas le lâcher!

Merci de m’avoir permis de le lire!

Je vous le recommande parce que si vous avez la chance de pouvoir lire un livre aussi magnifique, il ne faut pas passer à côté…tout simplement.

Un commentaire sur “Plutôt mourir-danser pour exister de Koko Khan-Service presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s