Chroniques

Les inéquitables de Philippe Dijan

Résumé :

Diana se remet progressivement de la mort de son mari Patrick survenue il y a tout
juste un an. Marc, le frère de Patrick, vit chez elle pour veiller sur sa santé et sa sécurité. Mais
la découverte fortuite par Marc de trois paquets de drogue échoués sur la plage vient soudain
bousculer ce lent retour à la vie. Décidé à revendre la marchandise, Marc s’adresse au frère
aîné de Diana, avec qui elle entretient de très mauvaises relations. Et les ennuis s’enchaînent
aussitôt.
Les couples se trahissent, les amitiés se défont, l’amour flirte avec le meurtre, et, au milieu de
ce vaste dérèglement, naissent bientôt de nouveaux sentiments. On retrouvera dans ce roman
les thèmes chers à Philippe Djian et son écriture intransigeante et vive – ne laissant aucun
temps mort et créant toujours la surprise.

Extrait :

« Autour d’eux, le parking se remplissait et l’on pouvait se rendre compte, à ce
moment-là, que la plupart des gens ne savaient pas conduire. Et ces mêmes gens votaient – et
ensuite on s’étonnait. Un type s’impatientait, attendant que Diana lui cède sa place. Les
premiers froids se préparaient derrière l’horizon et les jours avaient nettement raccourci.
Elle suivit Joël des yeux tandis qu’il regagnait sa voiture. Elle était fascinée par cette faculté
qu’ont les hommes de se fourrer dans les ennuis, comme s’ils y sautaient à pieds joints pour
en avoir jusqu’au cou. »

A propos de l’auteur :

Philippe Djian est un romancier, nouvelliste, parolier (Eicher – Hallyday) et
scénariste français. Il est né le 3 juin 1949 à Paris. Il est l’auteur de 37°2 le matin, publié en
1985. Il est diplômé de l’École supérieure de journalisme de Paris. Il est aujourd’hui installé à
Biarritz.
Il a publié « Lent dehors » (1991), « Sotos » (1993), une trilogie composée de « Assassins »,
« Criminels » et « Sainte-Bob » parue en 1998, « Ça, c’est un baiser » (2002), « Frictions » (2003),
« Impuretés » (2005), la trilogie Doggy bag (2005-2008). Certains de ses romans sont adaptés
au cinéma (Bleu comme l’enfer – Elle – Etc.)

L’avis de Lyane A:

Comment expliquer à un non lecteur que malgré une PAL « débordante », on puisse craquer à
la médiathèque sur un nom ou une couverture ?

Philippe Djian ! Jamais lu. Mais le nom trotte et l’occasion est belle puisqu’il figure dans les
nouveautés. Alors, je prends.

Et je lis, rapidement, avidement. Et j’aime, alors que, je le sais bien, ce n’est ni mon style
préféré, ni le phrasé qui me convient. Des questions sans réponses, un monde qu’il me laisse
imaginer.

Mais justement, je sens qu’il écrit comme il respire, en étant quelquefois en apnée. Et c’est
bon de se laisser flotter sans danger dans son univers de mauvais garçons aux activités et à la
situation sociale bien établies, de filles intelligentes mais paumées, de situations glauques qui
dans cet environnement paraissent presque normales !

La mort de Patrick a créé un nouveau système de relations. Marc et Diana se cherchent. Joël
et Serge sont des pourris bien cachés. Ce petit monde évolue sans faire de vagues autour de la
détresse sentimentale, de la drogue récréative, de l’alcool bienfaisant et de tant de sensations
qui semblent être la norme. Mais les drames guettent et je suis restée scotchée à tourner page
après page, un livre au style bien identifié : écriture directe, personnages torturés et ambigus,
ambiance de polar, dialogues pris dans le texte (un peu déroutant, au départ !).

150 pages pour être rapidement ailleurs ; que demander de plus à un livre ? Je retenterai une
lecture Djian, écrivain singulier, qualifié par certains de mythique et qui est étudié dans
certaines universités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s