Chroniques

Inexorable de Claire Favan

Résumé:

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.

Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.

Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.

Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…

Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

 » Claire Favan franchit un cap avec cette histoire qui touchera inexorablement votre âme.  » Yvan Fauth, blog EmOtionS.

 » À l’enfant qui est en vous, ce livre peut raviver des douleurs. À l’adulte que vous êtes devenu, il vous bousculera dans vos certitudes.  » Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2

A propos de l’auteure:

Née à Paris en 1976, Claire Favan travaille dans la finance et écrit sur son temps libre. Son premier thriller, Le Tueur intime, a reçu le Prix VSD du Polar 2010, le Prix Sang pour Sang Polar en 2011 et la Plume d’or 2014 catégorie nouvelle plume sur le site Plume Libre. Son second volet, Le Tueur de l’ombre, clôt ce diptyque désormais culte centré sur le tueur en série Will Edwards. Après les succès remarqués d’ Apnée noireet de Miettes de sang, Claire Favan a durablement marqué les esprits avec Serre-moi fort, Prix Griffe noire du meilleur polar français 2016, et Dompteur d’anges. Son dernier roman, Inexorable (2018) marque un tournant plus intimiste, en mettant en scène un enfant broyé par la société.

Extraits:

« Milo est assis en classe. Pour qu’il ne prenne pas de retard malgré son poignet et ses doigts dans le plâtre, il vient en cours pour écouter. Chaque jour, il récupère les notes des autres.

En temps normal, ça aurait été un compromis parfait. Sauf que ses angoisses sont revenues. Depuis qu’il a vu le corps de son père, malgré les réticences de sa mère, et qu’il a regardé le cercueil descendre dans la fosse, il vit une mort lente.

La souffrance le traque partout, même dans son sommeil. Il est de nouveau la proie de tourments qu’un gosse de son âge ne devrait pas connaître.

Envahi par ces émotions parasites, incapable de leur échapper, il gémit bruyamment. Dorian se tourne vers lui et remarque son expression hantée.

— Ça ne va pas, Milo ?

Il ne répond pas.

— Tu chiales ? s’étonne Dorian.

Milo passe sa main sur ses joues. Elles sont couvertes de larmes.

— Non !

— Mais si ! Merde, c’est trop naze ! déclare-t-il en pinçant le nez sous l’effet de la gêne.

Sans même prévoir son geste, Milo se lève et assène une baffe magistrale à

Dorian qui tombe de sa chaise en entraînant sa table dans sa chute. Le vacarme est épouvantable. »

« En se regardant dans le miroir ce matin-là, Victor ressent le sentiment de dégoût envers lui-même qui ne le quitte pas beaucoup ces derniers temps. Non seulement il ment à sa famille et prend des risques qui pourraient le renvoyer en prison, mais en plus il apprécie cette partie de sa vie à laquelle il croyait avoir définitivement tourné le dos. »

Mon avis:

Il y a des romans qui marquent les lecteurs plus que d’autres, des personnages qui nous suivent toute une vie et à qui l’on pense comme à des amis que l’on a perdu de vue.

Ma première grosse claque de ce genre a été « Meurtre pour rédemption » de Karine Giebel. Désormais, il y aura aussi « Inexorable » de Claire Favan.

J’avais noté la sortie du roman poche ce 15 Octobre. Je l’ai commencé l’après-midi et terminé la même nuit.Impossible de lâcher ce roman.

La plume de l’auteure est absolument formidable, elle écrit avec simplicité, avec un vocabulaire abordable, c’est fluide, on dévore les mots et on lit très vite ce livre grandiose et rythmé.

Plus on avance dans ce roman et plus on a envie de savoir.

Dès les premières pages, on fait la connaissance d’Alexandra, son mari Victoria et Milo un petit garçon de quatre ans qui idolâtre Victor, son père.Une famille comme les autres a priori mais cette nuit là, Victor est violemment arrêté chez lui.Milo est choqué tout comme sa mère et pour eux plus rien ne sera comme avant, leurs vie sont bouleversés.

Milo ne peur contenir sa violence face à ce qui est à ses yeux d’enfant une injustice.Pourquoi lui a t’on prit son papa?

Lorsqu’Alexandra en apprend plus sur le pourquoi de l’arrestation de son mari elle est animée d’une haine profonde envers celui qu’elle aime, la trahison est trop grande, la jeune maman se consacre à compter de ce jour à son fils Milo et envers et contre tous, elle va le protéger et croire en lui alors que le monde entier leur tourne le dos.

Dans ce roman, il n’y a pas d’innocents ni de coupables seulement des êtres humains pour qui on a tour à tour de la compassion, de la méfiance ou du dégoût, des personnages que l’on peut aimer,détester tour à tour avant de les comprendre ou les prendre en pitié tour à tour.

On partage la vie de la famille Léman sur plusieurs années, il se passe beaucoup de choses, tout est cohérent, impeccable.Claire Favan a écrit un grand roman où rien n’est tout blanc ou tout noir.On côtoie le meilleur comme le pire de l’être humain.

Je recommande ce roman palpitant, ce polar brillant qui risque de vous garder éveillé jusqu’à la dernière page.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s