Chroniques

Tréfonds de Tom Clearlake-Service presse

Résumé:

Luca Ferrand est un jeune lieutenant de la brigade criminelle de Paris.
Suite à une intervention qui tourne au drame, il écope de six mois de suspension.
Au matin d’une nuit d’errance, il rencontre une jeune femme : Tanya. Elle lui dit être menacée et le supplie de l’aider.
Ils vivent une nuit d’amour qui les marque du fer de la passion.
Lorsqu’il lui apprend qu’il est flic et qu’il peut l’aider, elle disparaît.
Quelques jours plus tard, le corps d’une femme correspondant au signalement de Tanya est retrouvé décapité dans un container. L’autopsie révèle que la défunte était une esclave sexuelle… assassinée par ses maîtres.
Convaincu qu’il ne s’agit pas de Tanya, Luca va se lancer dans une enquête qui va l’amener peu à peu à découvrir une réalité souterraine effroyable.
Mais les voies qu’il empruntera seront sans espoir de retour.

A propos de l’auteur :


Thomas Clearlake est un auteur franco-canadien né au Canada le 19 octobre 1973.
Il s’intéresse dès son plus jeune âge à la littérature, qu’il aborde avec des auteurs tels que Edgar Allan Poe, H.G. Wells, Jack London, Jules Verne, Agatha Christie, Jack Kerouak, Edgar Rice Burroughs, Lovecraft, Dean Koontz, Stephen King, Clive Barker, Umberto Eco…
Sa passion pour les littératures de l’imaginaire le pousse à expérimenter l’écriture dans des univers très différents, mais c’est dans le thriller qu’il préfère exercer.
« Je pense que le Thriller est le maître de tous les genres littéraires. Il permet de jouer avec les sensations et les émotions du lecteur comme aucun autre genre le peut. Il y a dans le thriller cette possibilité de créer l’intensité, et de la pousser à son paroxysme. Et l’on dispose d’une infinité de moyens pour y parvenir. »

Extraits:

« Les yeux gris bleu de Franck Andréani ne décollaient pas des optiques braquées vers les grandes baies vitrées du deuxième étage de l’immeuble d’en face. Il observait les allées et venues de Monsieur Georges sur la moquette blanche de son salon. Celui-ci était au téléphone, et apparemment pris dans une discussion tendue avec son interlocuteur. Assis devant la table d’écoute, le casque sur les oreilles, Lobovsky se marrait.

— C’est qui ? lui demanda Andréani.

Lobovsky libéra une de ses oreilles du casque audio.

— Tu dis quoi ?

— C’est qui ? répéta Andréani.

— Encore sa maîtresse. Des histoires de fric.

Andréani nota dans ses observations : 10 h 40 – discussion houleuse avec sa maîtresse sur son téléphone fixe. Cela dura encore cinq bonnes minutes, puis le proxénète raccrocha le combiné, se déshabilla et passa un peignoir de bain. Il se rendit dans sa salle de bains et disparut du champ de la surveillance.

Ce fut la dernière fois qu’Andréani le vit dans ses jumelles. »

« – Le symbole de la cathédrale est l’élévation de l’esprit de l’homme. Son ascension vers Dieu. C’est pourquoi l’on parle de flèches dans leur architecture. Ces toits élancés qui pointent vers le ciel sont là pour montrer la voie vers Dieu, Père de tous les hommes, lieutenant.

Le moine observa le lieutenant un instant, puis continua :

– Après plusieurs jours et nuits de concertation, les huit cardinaux en étaient arrivés à conclure que s’il existait à travers les églises des voies d’accès vers le Ciel, ce lieu où vont toutes les âmes corrompues qui se sont perdues en chemin devait « lui aussi »être matérialisé et « bâti ».

(…)- Lors de cette réunion, qui se tenait à l’écart du clergé, et dans le plus grand secret, continua le vieillard, fut décidée la construction d’un édifice d’une nature diamétralement opposée à l’élévation spirituelle, lieutenant. Cette… chose terrible que ces hommes décidèrent d’édifier ce jour-là fut nommée « Infernum » »

Mon avis:

Je remercie mille fois Tom pour l’envoi de don roman, merci à Net galley qui m’avait fourni le format numérique mais suite à un souci technique Tom a eu la très grande sympathie de me fournir un exemplaire papier.

Est-il encore nécessaire de présenter Tom Clearlake? Si vous ne le connaissez pas, vous n’avez aucune excuse surtout si vous êtes comme moi accro aux thrillers.En effet il est pour moi la révélation littéraire de cette année, ma découverte ,ma pépite en matière de thrillers.Ses références littéraires étant pratiquement exactement les mêmes que les miennes, il est un peu mon jumeau en littérature ( le pauvre!)

« Tréfonds » est aussi excellent que « L’essence des ténèbres » si ce n’est meilleur encore, plus sombre il ne nous laisse aucun répit, et tant pis pour les heures de sommeils ce livre nous poursuit jusqu’au petit matin.Impossible de fermer l’oeil sans connaître la fin.Je me suis d’ailleurs assommée avec le roman en lisant jusqu’à une heure très avancée ou j’étais épuisée mais captivée par ce livre.

La couverture est une réussite totale, ce livre est d’ailleurs de grande qualité, taille de police, poids…pour moi qui ne peut pas porter des livre lourds je dois dire que c’est idéal.

Ce roman à une intrigue prenante et bien ficelée, pas de paragraphes superflus, l’auteur maîtrise parfaitement son sujet et nous entraîne dans une terrifiante aventure.

Sa plume est brillante,accrocheuse, percutante,captivante toutes les qualités pour être un grand auteur de thriller.Oui une fois de plus l’auteur m’a mit une claque ( et un auteur qui tape les chroniqueurs c’est pas joli,joli!)

Luca est inspecteur,il vit à Paris et a eu son lot d’épreuves, c’est un homme blessé qui noie ses fêlures dans l’alcool.Il va faire une charmante rencontre en la personne d’une mystérieuse jeune femme qui va hélàs pour lui s’évaporer.Notre inspecteur va remuer ciel et terre pour la retrouver
mais ce qu’il va trouver c’est surtout l’horreur.

Sans être gore, certains passages font frissonner, il y a du suspens, du sang , du sexe.Le diable n’est pas loin.

Si il y a un roman à lire absolument c’est celui là, vous ne serez pas déçus si vous aimez tremblez et si vous aimez être scotchés par vos lectures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s