Chroniques

Surface d’Olivier Norek

Résumé:

PRIX 2019 MAISON DE LA PRESSE

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Surface, le nouveau polar d’Olivier Norek.

 » Un grand roman, baigné d’une profonde humanité.  » Julie Malaure, Le Point

 » Norek se renouvelle encore et nous étonne toujours : sacrée réussite !  » Hubert Artus, Lire

A propos de l’auteur:

Engagé dans l’humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis capitaine de police à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 pendant dix-huit ans, OLIVIER NOREK est l’auteur de la trilogie du capitaine Coste ( Code 93, Territoireset Surtensions) et du bouleversant roman social Entre deux mondes, largement salués par la critique, lauréats de nombreux prix littéraires et traduits dans près de dix pays.

Avec Surface, il nous entraîne dans une enquête aussi déroutante que dangereuse. Un retour aux sources du polar, brutal, terriblement humain, et un suspense à couper le souffle.

Extraits:

« Indifférente à l’odeur et aux premières mouches, agenouillée face à

l’escalier en colimaçon qui desservait les trois paliers, Noémie inspectait le cadavre, minutieusement. Le menton posé sur l’épaule gauche, la bouche à moitié ouverte, une écume jaunie séchée au bord des lèvres… Ses mains étaient crispées sur le bouton du monte-escalier pour fauteuil roulant, bloqué entre deux étages. Le regard désormais vitreux de la victime presque centenaire fixait le téléphone de l’entrée, posé sur un guéridon avec napperon, à seulement deux mètres de lui.

Sur son visage, un reste d’angoisse et de frustration. »

« L’enfer reste toujours le regard que les autres portent sur nous »

Mon avis:

Je précise que j’ai écouté ce livre sur Audible, depuis le temps qu’il trainait dans ma PAL, ma grande fatigue m’empêchant de me concentrer sur un livre, j’ai opté pour le livre audio.C’est la troisième fois que je tente le livre audio et c’était une bonne expérience.

Lu par l’excellente Léovanie Raud qui m’a captivé, c’est grâce à elle si j’ai tenu bon jusqu’à la fin.

Sincèrement ce livre a été une déception de bout en bout, j’attendais beaucoup de « Surface », j’en ai entendu tellement parler, il a reçu de nombreux prix bref il a semblé être une valeur sûre…

A part le personnage principal Noémie qui a elle seule porte le roman il n’y a rien que j’ai trouvé vraiment intéressant, je ne renie pas le temps d’Olivier Norek mais on ne peut pas tout aimer et  » Surface » n’a pas su me séduire.

Je l’ai trouvé très lent et je suis persuadée que je si je l’avais lu et non écouté, je l’aurai abandonné.

Après une arrestation qui tourne mal Noémie est défigurée, elle est éloignée de son équipe et part enquêter dans une petite ville sur un cold case.

Noémie je l’ai vraiment trouvé attachante, mélange de force et fragilité cette femme abîmée physiquement et moralement va se surpasser pour son travail et rien que pour ce personnage je remercie l’auteur d’avoir écrit ce roman.

Pour le reste…bof bof…je ne comprends pour le coup pas du tout l’engouement autour de ce roman, j’ai lu tant d’auteurs qui ont écrit de bien meilleurs romans cette année et qui s’efforcent chaque jour de faire connaître leurs écrits.Si vous recherchez le frisson lisez par exemple Catherine Lang ou Christian Guillerme et tant d’autres que j’ai pu chroniquer cette année mais je ne recommande pas ce roman même si je respecte Olivier Norek, son travail colossal, son imagination…peut être que dans quelques années je relirai ce roman et que mon opinion changera mais là pour le coup je suis restée de marbre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s