Chroniques

Sang de fer de Henry Leroy-Service presse

Résumé :

Ils sont les Bergers. Mais qui sont les agneaux?

Michel Grandbois n’était qu’un enfant quand les calamités ont frappé. Guerres, épidémies, inondations, morts par millions. Puis les Bergers sont apparus. Ils ont rétabli la paix. Leur sang apportait la guérison, leur bras donnait la justice. Immortels, dotés de pouvoirs énormes conférés par les apôtres du Christ, ils sont soumis à des vœux rigoureux: ne se nourrir que du sang des pécheurs et ne plus voir le soleil tant que le Royaume ne sera pas revenu.À l’adolescence, Michel a développé un don extraordinaire qui lui permet de projeter ses perceptions en d’autres lieux. En même temps, il est assailli d’hallucinations où il rencontre une femme mystérieuse, qu’il est certain d’avoir connu dans une autre vie.Ses dons et ses pouvoirs fascinent les Bergers, qui l’invitent à les rejoindre. Au sein de son nouveau peuple, il rencontre la femme de ses hallucinations. C’est Myriam, sorcière inquiétante qui se découvre très vite un intérêt pour le jeune homme.Alors qu’une guerre menace de déchirer le Peuple des Bergers, Michel a le sentiment que ce qu’il a vécu avec Myriam dans une autre vie est sur le point de se répéter. Il doit réussir là où il avait échoué et préserver Myriam d’un destin tragique.

A propos de l’auteur :

Amateur depuis toujours des choses sombres et inquiétantes, grand amoureux de la nuit, Henry Leroy est un auteur spécialisé dans le fantastique. Il est l’auteur, sous différents noms de plume, de plus d’une dizaine de livres dont plusieurs sont consacrés aux vampires. Il a choisi le nom d’Henry Leroy pour publier ses romans d’urban fantasy.

Extrait :

« La silhouette d’Édouard de Larochelle se détacha bientôt. Il avait le pas rapide et décidé des mauvais jours. Il ne lui avait rien caché de l’ultimatum de Medina, de ses accusations et de son armée. Ensemble, ils avaient bu de ces mélanges d’alcool et de sang humain dont elle avait le secret jusqu’à ce que le noir se grisonne. Ils avaient parlé de fuite sans trop y croire. Si la guerre éclatait, elle embraserait le monde. Autant rester sur leurs positions et défendre leur fief. »

Mon avis:

Je remercie Henry Leroy et m’excuse très sincèrement pour ce retard du à mes problèmes de santé, merci de votre confiance pour l’obtention de ce service presse.

La couverture du roman est une oeuvre d’art vraiment sublime pour cette histoire sombre et sanglante.

La plume d’Henry Leroy est particulière, unique,visuelle et captivante.

Je me suis un peu emmêlé les pinceaux parmi tout les personnages mais ce roman est vraiment une perle rare dans ce genre de lecture.

Une dystopie fascinante où la religion est très présente, c’est absolument passionnant.


Henry Leroy a fait de ce livre un pur chef d’oeuvre qui mérite vraiment qu’on le découvre.

Je le recommande à tous les lecteurs  » à crocs’,passionnés de vampires , de lectures horribles (horrible étant ici un compliment 😉 )

Le sang va couler…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s