Chroniques

Une coccinelle dans le coeur d’Angie Le Gac-Service presse

Résumé:

Elena est jeune. Elena est belle. Elena est malade. Parfois, elle a envie de mourir… Mais la plupart du temps elle veut vivre haut et fort, de plus en plus vite, comme sur un immense manège de fête foraine.
Entre ses séjours en clinique et sa vie professionnelle, elle essaie de se construire jour après jour et de trouver sa propre voie vers le bonheur.
Aidée de Simon, son homme-talisman, elle tutoie les anges. Mais la vie en a décidé autrement. Il lui faudra énormément de courage pour surmonter les épreuves qui émaillent son parcours et retrouver peut-être le chemin de la félicité.
Entre romance et drame, découvrez l’histoire d’Elena

A propos de l’auteure :

J’ai 47 ans, je vis dans un petit village près de Marseille. Je travaille à être heureuse mais je suis mal payée.
Je lis beaucoup, je bois du café ( en réalité du cappuccino de chez nescafé et je suis même pas subventionnée pour le citer) je fume ( des Royale Menthol Green), je cultive des tomates bio et des courgettes (mais l’an prochain je me mets au Tabac !).
Suivant la saison, je regarde passer les mouettes, les hirondelles, les canards sauvages ou le héron. J’habite au bord de la rivière.
Je glande sur Facebook, je Tweette ( c’est très récent), je joue à des gentils jeux vidéos bien abrutissants.
Je consomme anxiolytiques et anti-dépresseurs (pour contrer les effets du café et de la clope) et j’ai même un anti-cholestérol.
Je suis accro au chocolat et au gingembre confit, et au chocolat au gingembre confit.
J’aime la mer (de près), les bateaux (de loin).
J’aime l’humour, noir ou en couleur.
J’ai plein de phobies, de vraies phobies handicapantes : le dentiste, les hôpitaux, les autoroutes, les escaliers, les ascenseurs, les avions, les grands espaces et les tout petits, la montagne. (Oui je connais Monk, on est de la même famille)
Ma première histoire d’amour avec la littérature m’est tombée dessus à 7 ans, c’était la série Alice de Caroline Quine.
Vous en savez presque autant sur moi que mes amis, pour le reste, demandez et je vous répondrai.
Auteur de « Coming out » et « A.D.N », « la Panne et Autres Désagréments… » et de « Close Up » suite de Coming out, d' »Une Coccinelle dans le Coeur » et quelques autres.
Depuis 2017, j’organise un salon de littérature LGBT, à Auriol (13), intitulé Des Livres et Des Hommes et participé à l’écriture de plusieurs recueils de nouvelles au profit de l’association Le Refuge.

Extrait:

 »

12 janvier 2011…

La première fois qu’elle le voit, Elena le prend pour un visiteur et elle regrette aussitôt qu’il ne soit pas venu la voir. Elle se dit que ce serait bien d’avoir quelqu’un comme lui dans sa vie, une personne avec un visage doux, un regard bienveillant. En plus, il est beau gosse, grand et bien bâti, des cheveux bruns portés à hauteur des épaules, des vêtements de marque, qui dénotent avec la tenue en vogue à la clinique : le jogging défraîchi.

Elle le croise seulement, avec un petit pincement au cœur. Elle aurait bien aimé… Oui vraiment. Mais elle ne le verra certainement jamais plus. »

Mon avis:

Je remercie Angie Le Gac de m’avoir permis de chroniquer ses livres et surtout, je la remercie pour sa patience.

La couverture de ce roman est vraiment très jolie,j’ai flashé dessus la première fois que je l’ai vu sur kindle.

La plume d’angle est très délicate, sensible, pleine d’émotions, colorée,une plume qui nous fait nous sentir proche des personnages.

Elena est une genre de filles qui pourrait avoir un vie de rêve,elle est belle,jeune, la vie devant elle…mais elle souffre.

Un jour, elle apprend sa bipolarité lorsqu’elle rencontre Simon,sa vie va beaucoup changer.

C’est vraiment un roman avec lequel devrait être fournit une boîte de mouchoirs.

L’auteure m’a vraiment fait fondre en larmes.

Elena est un personnage terriblement attachant et lorsque j’ai fini le roman, j’ai eu l’impression de quitter une amie, ce ne fut pas simple de dire au revoir à ce roman.

J’ai apprit ce que pouvait ressentir une personne qui souffre de bipolarité, ses espoirs et ses doutes.

Un roman a rebondissements, plein de joie, de larmes.

Un roman qui donne envie de lire et qui vous séduira autant les lecteurs compulsifs que les lecteurs occasionnels.

Je vous le recommande, c’est un récit qui change notre vision de la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s