Chroniques

C’était un vendredi d’Émilie Fatiha-Service presse

Résumé:

Ilyes mène une vie agréable et équilibrée : la trentaine, d’origine Marocaine, musulman pratiquant et médecin, il vit paisiblement à Marseille, entouré de ses amis. Ils aiment se retrouver et refaire le monde pour oublier les petits soucis quotidiens. Ils ont tous une vie épanouie et ont réussi professionnellement. Mais un jour, Ilyes croise le chemin d’une jeune femme envoûtante à la beauté surréaliste, Kajal, qui est en grande difficulté et qui semble rechercher son fils. La mémoire défaillante et en état de choc, elle est hospitalisée. Il va alors décider envers et contre tous de lui venir en aide, de bousculer ses habitudes et sa vie bien rangée. Cette enquête le conduira dans la région des Hauts-de-France où il découvrira des personnages attachants et haut en couleur ainsi qu’un patrimoine culturel riche et parfois déroutant. Au rythme de ses découvertes, il pourra compter sur le soutien sans failles de ses amis et fera des rencontres qui bouleverseront sa vie à tout jamais. Parviendra-t-il à garder la tête froide ? Kajal est-elle vraiment celle qu’elle prétend être ? Fera-t-il les bons choix ?

A propos de l’auteure:

Passionnée par la lecture et l’écriture depuis toujours, Emilie Fatiha décide de mettre à profit le peu de temps accordé par une vie de maman bien remplie pour terminer son premier roman
 » C’était un vendredi… ». Elle aime par dessus tout transmettre à ses lecteurs des messages ô combien important dans notre société actuelle, tels que la paix, la tolérance, la foi, la résilience et la diversité éthnique et religieuse.
A travers ses intrigues, ses personnages hauts en couleurs nous montrent qu’il est possible de vivre ensemble et que cela n’a rien d’utopique.
Elle est originaire des Hauts de France, région chère à son cœur qu’elle évoque avec fierté dans « C’était un vendredi… »

Extrait:

« Si on l’avait interrogé au sujet du jour de la rencontre qui bouleversa sa vie, il aurait été catégorique. C’était un vendredi. Il en était sûr car il s’apprêtait à partir pour la mosquée du quartier quand ce cri avait résonné.

Il y avait une foule qui encerclait une jeune femme sur la place du marché. C’était l’automne, les arbres avaient revêtus leurs manteaux d’or et le soleil perçait pour adoucir un vent sec et glacial.

Ilyes marchait depuis quelques minutes à peine, il partait toujours à pied car il savait qu’ainsi, les bienfaits octroyés par Dieu seraient multipliés. C’est ce qu’on lui avait appris et comme toujours, Ilyes s’efforçait de l’appliquer à la lettre. Discipliné à outrance, voilà ce qu’il était et ce, depuis toujours. Il n’aimait pas faire de vague et décevoir ou se tromper était ce qu’il détestait le plus dans la vie. »

Mon avis:

Je remercie Émilie Fatiha de m’avoir permis de la lire et je la remercie pour sa confiance, ce qui m’a séduit aussi c’est que j’ai plus d’un point commun avec elle: notre région, mais pas seulement…

La couverture est jolie et correspond bien au résumé. Les couleurs sont harmonieuses.

La plume de l’auteure est vraiment très agréable ,délicate et nous entraîne dans une histoire courte mais nous emmène dans un univers ,nous fait voyager de manière très plaisante.

Ilyes est un jeune médecin à la vie on ne peut plus banal jusqu’à ce vendredi ou il se rend à la mosquée pour la salat (prière) il va croiser le chemin de Kajal.

Cette dernière frappée d’amnésie pourra compter sur Ilyes qui va mener une enquête afin d’aider la jeune femme.

Émilie Fatiha a un très grand talent, on va beaucoup entendre parler d’elle si elle poursuit sur cette voie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s