Chroniques

Interview d’Amélie Romarin

Amélie est plus qu’une auteure, c’est une artiste sensible qui crée des oeuvres touchantes.

Depuis quand écrivez-vous?

J’écris depuis que j’ai 7 ans.

Pourquoi avoir choisi ce style littéraire?

Cela fait 20 ans que j’écris donc je suis passée par plusieurs styles littéraires avant de trouver celui qui me convient. J’ai un style plutôt « réaliste » parce que je me retrouve mieux dans ce style-là, j’aime parler de la vie de tous les jours tout en abordant des sujets sensibles, qui me semblent importants, de manière à ce que les lecteurs puissent se retrouver dans ce que je dis. C’est un peu une manière de montrer qu’ils ne sont pas les seuls à traverser certaines choses.

Quels sont les auteurs,les livres qui vous inspire?

Je ne m’inspire pas vraiment d’autres auteurs et livres. Mais, par exemple, quand je lis des romans écrits au présent, ça m’aide à mieux cerner comment raconter mes histoires comme j’écris à ce temps-là et que j’ai toujours un peu de mal à relater les choses, grammaticalement parlant.

Au contraire, quel est le livre qui vous tombe des mains?

Bonne question, je ne sais pas… Je n’aime pas la science-fiction, c’est vraiment le seul genre que je n’arrive pas à lire. Idem pour la fantasy, j’aime beaucoup mais j’ai du mal à imaginer des choses qui n’existent pas.

Que vous apporte la lecture et l’écriture ?

La lecture m’aide à décompresser, un peu comme l’écriture aussi, en fait. L’écriture m’aide à me défouler, à m’exprimer, en bien ou en mal.

Pouvez vous nous parler de votre roman?

J’en ai publié 3, le 3e est sorti cette année. Il s’intitule « A l’encre de nos maux » et parle de harcèlement scolaire. On suit Ethan, un adolescent de 15 ans, et son groupe d’amies dans leurs aventures d’adolescents. Un nouvel élève va arriver dans la classe d’Ethan et ça va être le début de la fin pour le jeune garçon, on va suivre sa descente aux enfers, due au harcèlement. Entre-temps, il va découvrir une lettre qui propose une correspondance anonyme pour parler de ce qui ne va pas sans juger l’autre. Intrigué, Ethan va répondre à cette lettre.

Il y a un thème que vous aimeriez aborder et un autre que vous n’aborderez jamais?

J’ai longtemps voulu aborder le harcèlement scolaire, ce qui est chose faite. J’ai d’autres manuscrits en cours d’écriture où j’essaye d’aborder des thèmes toujours aussi sensibles : la maternité à l’adolescence, la vie en prison, le suicide, la volonté de se relever, etc. Je n’ai pas d’autres sujets en tête pour le moment, je ne pense pas ne pas vouloir en aborder certains, mais j’aimerais parfois changer un peu de style, essayer d’écrire des histoires plus « plausibles » et détaillées, dans un genre plus fantasy ou horrifique, voire même des thrillers, mais je ne sais pas encore comment m’y prendre.

Quel est le livre que vous auriez aimé écrire?

« Fragiles », de Sarah Morant.

Avez vous en dehors de l’univers littéraire d’autres passions?

Je ne fais plus de sport mais j’adore la danse (à la fois pratiquer et regarder). J’aime beaucoup écouter de la musique, ça m’aide à m’inspirer. J’aime aussi le tir à l’arc, j’en ai exercé pendant une année, je devrais reprendre, ça me manque un peu. Sinon j’aime le cinéma, le théâtre, et lire.

Quels sont vos rituels d’écriture?

Avant de commencer quoi que ce soit, je prends des notes sur tout ce qui concerne les personnages, les lieux de l’histoires, les scènes que j’ai en tête, etc. Je crée une playlist en rapport avec l’ambiance de l’histoire, voire aussi les goûts musicaux des personnages. J’écris en musique, d’abord dans un carnet papier, puis seulement je retape à l’ordinateur quand j’en ai le courage, quand je veux me remémorer ce que j’ai déjà fait. Retaper à l’ordinateur me permet aussi de corriger les fautes.

Imaginez que l’un de vos romans soit adaptés au cinéma, qui voyez vous dans le rôle principal?

Concernant mes romans actuels, déjà publiés, je ne sais pas du tout. Peut-être Jacob Tremblay dans le rôle d’Ethan, quand il aura atteint l’âge de 15 ans. Ce petit bout est un acteur exceptionnel ! Durant un moment, j’imaginais des acteurs à la place de mes personnages, ça m’aidait à décrire un certain physique, à rêvasser un peu (je l’avoue). J’imaginais toujours Freddie Highmore, Jeremy Irvine ou Thomas Brodie-Sangster !

Avez vous des salons du livre ou dédicaces prévues?

Oui ! J’attends des réponses pour un salon qui se déroulerait à La Hulpe (Belgique) le dimanche 6 octobre 2019 (ce n’est donc pas encore sûr). Je serai à Mon’s Livre (Mons, Belgique) les 16 et 17 novembre 2019. J’attends encore la confirmation aussi, mais c’est quasi sûr que j’y serai : le salon du livre des auteurs namurois, à Malonne (Belgique) les 14 et 15 décembre 2019.

Quels sont vos projets?

Un de mes manuscrits est en cours de lecture chez mon éditeur (Ethen), j’attends leur verdict. J’ai plusieurs manuscrits entamés depuis des années que je dois encore terminer (quand l’inspiration voudra bien coopérer !). J’ai aussi commencé à écrire une sorte de « témoignage », de « mémoires », sur mon métier de bibliothécaire. J’écris cela dans le but de combattre les stéréotypes du métier, et aussi pour montrer que ce n’est pas tous les jours facile à vivre.

Pour le moment, je suis plutôt concentrée sur la promotion d’ « A l’encre de nos maux », le harcèlement scolaire est un sujet qui me tient à cœur et que j’ai envie de combattre.

Ou les lecteurs peuvent ils suivre vos actualités?

Sur mon site internet, ma page Facebook et mon compte Instagram. Voici les liens :

https://amelieromarin.wordpress.com/

https://www.facebook.com/amelieromarinauteure/

https://www.instagram.com/amelieromarin/

Un petit mot pour vos lecteurs?

Merci pour votre fidélité et vos merveilleux avis sur mes romans ! Je me réveille enfin pour la promotion donc on pourra se rencontrer un peu plus souvent. 😉

Un commentaire sur “Interview d’Amélie Romarin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s