Chroniques

Cassandra de Hélène Marche-Service presse

Résumé:

Cassandra, jeune fille volontaire et téméraire, n’a qu’un seul objectif dans sa vie : devenir vétérinaire. Avant d’entrer dans la prestigieuse école de Maisons-Alfort, elle part seule, au Gabon, pour trois mois à la rencontre des animaux sauvages. Au cours de cette aventure, elle découvre l’amour passionnel avec Jaro mais elle va vivre également de tragiques événements…

La suite du résumé se trouve en bas de la chronique car j’estime que ça spoile l’histoire.*

Réussira-t-il à la protéger de ses « fantômes » ?

Extraits:

 »
Cassandra réalise alors que sa chemise mouillée, devenue transparente, dévoile la pointe de ses seins. Elle baisse les yeux et tente de se mettre debout. D’un geste ferme, Jaro prend sa main et tout en l’aidant à se relever, il l’enlace. Attirés l’un vers l’autre, leurs lèvres s’unissent avec délicatesse. Elle ne ressent plus la fraîcheur de ses vêtements trempés mais une douce chaleur envahissant tout son corps. Ce premier baiser la bouleverse. Quelle merveilleuse sensation de rester blottie dans les bras de Jaro ! Si elle en avait la possibilité, elle aurait arrêté le temps… »

 »

Cassandra reprend son chemin en silence. Jaro n’ose pas commenter l’exploit. Il se contente de la suivre, obnubilé par les mouvements de son corps. Il n’a qu’une seule envie : la serrer fort contre lui. Tout son être est en émoi ; il la désire tant. Toutefois, il ne peut lui manquer de respect. Cassandra représente autre chose que ce qu’il a vécu jusqu’à présent. Elle est si différente des femmes qu’il a déjà aimées. Rien de comparable avec toutes celles qui se sont offertes à lui sans se poser de question, juste à l’écoute de ses sens et qui ont contribué à son apprentissage de l’amour.

Soudaine transmission de pensées ?

Cassandra ressent-elle la convoitise de Jaro à son égard ? Elle se retourne, marque un temps d’arrêt en souriant. Puis, sans prononcer le moindre mot, elle continue à marcher jusqu’à la clairière annoncée par Mamadou. Ils installent leur pique-nique mais, avant de s’asseoir, Mamadou renouvelle ses conseils de prudence ; l’endroit pullule d’insectes voraces. »

Mon avis:

Je remercie une fois de plus Évidence éditions qui me fait chaque fois confiance et c’est toujours un plaisir pour moi, je remercie bien évidemment l’auteure et simplement pro.

La couverture est très belle, ce contraste entre la jeune femme à la peau Blanche et ce jeune homme à la peau noire.Peu importe notre pays,notre couleur, notre language, l’amour lui est universel!

Avec ce roman, nous voyageons au Gabon.

C’est le pays de Jaro alors que Cassandra , elle s’apprête à débarquer dans ce pays pour y faire un stage de vétérinaire.Ils se connaissent déjà via écrans interposés mais une fois réunis, ce n’est pas aussi idyllique.

Hélàs, le résumé nous fait un gros spoil sur lequel je ne vais pas m’étendre mais ça gâche fortement la lecture.

On aurait aimé rêvé davantage…

Il n’empêche que c’est un bon roman et j’ai fait le choix de couper le résume pour ne pas spoiler les lecteurs, lorsqu’on voit ce petit bout de phrase on ne se rend pas compte mais en lisant ce roman on comprend bien pourquoi cela spoile.

Les personnages Jaro et Cassandre sont tout deux fougueux et attachants, je me suis attachée à Cassandra et surtout reconnue en elle, nous avons vécue des événements similaires.

Il y a de l’amour, des larmes, de l’effroi, de l’espoir.

Je recommande ce roman vivement.

Fin du résumé:

.

.

.

.

*De retour à Paris, elle cicatrisera ses blessures auprès de Peter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s