Chroniques

Interview et chronique:Les racines vagabondes de Bernadette Hert-Service presse

Résumé:

Ceci n’est pas une histoire d’amour, c’est une histoire d’envie, de rencontres.Ceci n’est pas une histoire d’exilés, c’est une histoire de vie, de hasard.Audrey a tout misé sur Amour, Amies, Travail. Mais parce que Jules la quitte une veille d’inspection elle se sent déstabilisée et se questionne. Qu’est-ce qui peut donner de la saveur à sa vie, qu’est ce qui peut l’émouvoir encore, qu’est-ce qui la fera rester debout ? Elle veut l’impossible et quelque chose de plus. Oumar veut une vie d’homme parmi les humains. Il veut un travail, un toit, à manger, un salaire à partager avec les siens. Il aimerait ce tout petit peu de plus qui donne de la couleur à la vie : Il aimerait des amis, un travail et une amoureuse.Audrey cherche un sens à sa vie pendant qu’Oumar cherche à survivre.Mais sur les chemins de la quête de chacun, ils vont se croiser parce qu’il y a des rencontres inéluctables.

https://www.laptiteheleneeditions.com/boutique/les-racines-vagabondes.html

Extrait

:

« Elle explique le passé simple. Il était si simple son passé à lui, là-bas. Il y avait la nuit étoilée, le soleil qui chauffait la terre, il y avait les cris des enfants, le bruit dans les champs. Il y avait la vie tranquille qui égrenait ses secondes sans secousses.

Elle dit que le passé composé est compliqué au féminin. Il ne comprend pas si c’est composé ou compliqué, il n’ose lui demander. Compliqué et composé c’est pareil ?

Elle sourit et lui dit : « Tu auras un futur radieux ». Il a compris un futur à deux.

Pendant un fragment de temps, tous les jours, il oublie sa terre, sa famille. Il oublie les larmes du départ, il oublie la peur de la traversée en Zodiac, il oublie la détresse du naufrage, il oublie les regards de mépris. Il oublie la rage du désespoir et la colère des trahisons.

Il est assis là, au chaud dans cette salle de classe. Il sourit. Un jour, il saura dire « ou », « u », « on » et il sera amoureux.

C’est le bruit des chaises qui le sort de sa rêverie. Ils se sont levés, ont monté les chaises. Elle, elle efface le tableau, sourit encore et dit « Messieurs ce fut un plaisir de travailler avec vous. Que l’avenir vous réserve de belles choses, prenez soin de vous ! ».

Mon avis:

Merci Bernadette de m’avoir accordée son roman en service presse et merci de votre énorme compréhension,gentillesse envers moi.

La couverture est très artistique et poétique, un véritable chef d’oeuvre!

Les illustrations de Robin Fourgeront que je publie dans cet article sont vraiment toutes sublimes comme vous pouvez le constater, enfin moi J’aime énormément.

Ce roman est le portrait de deux personnes très différentes,qui ne viennent pas du même pays, qui a priori n’aurait jamais du se rencontrer mais pourtant le destin finira par les réunir.

D’un côté il y a Audrey elle est passionnée par son travail et y consacre énormément de temps.Elle finit par délaisser sa vie privée et son conjoint.

Oumar lui vit dans un pays en guerre, si il veut survivre il doit fuir et il n’a pas le choix.Il espère tellement avoir une nouvelle chance.

Découvrez un roman profond, très poétique, d’une grande sensibilité, plein d’amour,l’auteur a une plume sublime , maîtrisée.

Je le recommande et je n’ai pas de mots assez fort pour exprimer mon admiration pour ce roman.

L’autre roman de Bernadette me fait de l’oeil également , l’auteur aime visiblement des sujets qui touchent une majorité de lecteurs, des textes plein d’humanité…

Pourquoi avoir choisi ce style littéraire ?
Dans un roman on peut tout écrire. On peut inventer une vie, une autre issue. On peut donner à la réalité une autre couleur.

Quels sont les auteurs, les livres qui vous inspirent ?
Dany Laferrière avant tout, pour son écriture, sa vision de la vie. Olivier Adam, pour son réalisme. Dans les jeunes auteurs Baptiste Baulieu, pour son incorrigible optimisme en l’humain.

Pouvez-vous nous parler de votre roman ?

« C’est le ressenti D’Audrey, dans sa vie personnelle et professionnelle… Suite à une rupture, elle ne se sent plus en phase avec elle-même et cherche un sens à sa vie. En parallèle, il y a Oumar qui quitte son pays et espère une vie meilleure en France. Les destins vont se croiser. » Les racines vagabondes Editions La Ptite Hélène.

Lequel de vos personnages est le plus proche de vous ?

Audrey forcément.

Il y a un thème que vous aimeriez aborder et un autre que vous n’aborderez jamais ?

Pour le moment je ne renonce à rien.Pour le moment.

Quel est le livre que vous auriez aimé écrire ?

La Belle du Seigneur Albert Cohen ; rien que ça !

Avez-vous en dehors de l’univers littéraire d’autres passions ?

Les balades, les autres, les desserts, dans le désordre !

Quels sont vos rituels d’écriture ?J’écris le soir, je relis et retricote le tout le matin suivant, quand l’envie est là. Parfois je laisse passer des jours et des semaines.

Imaginez que l’un de vos romans soit adaptés au cinéma, qui voyez-vous dans le rôle principal ?Marylou Berry dans le rôle d’Audrey.

Avez vous des dédicaces prévues?
Deux en septembre dans ma région : Cernay et Altkirch.

Quels sont vos futurs projets ?

Un nouveau roman, on lira une histoire intergénérationnelle de femmes et des nouvelles pour s’entraîner à l’écriture.

Un petit mot pour vos lecteurs ?

Merci pour la curiosité qui vous poussera à ouvrir le livre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s