Chroniques

L’essence des ténèbres de Tom Clearlake-Service presse

Résumé:

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d’enfants inexpliquées. Cinq au total, en l’espace de quatre mois. Bien qu’aucun indice formel n’ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu’il s’agit d’enlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L’agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d’agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s’être emparé des forêts alentour de la ville… et ça n’est que le début de son enquête.

A propos de l’auteur:


Thomas Clearlake est un auteur franco-canadien né au Canada le 19 octobre 1973.
Il s’intéresse dès son plus jeune âge à la littérature, qu’il aborde avec des auteurs tels que Edgar Allan Poe, H.G. Wells, Jack London, Jules Verne, Agatha Christie, Jack Kerouak, Edgar Rice Burroughs, Lovecraft, Dean Koontz, Stephen King, Clive Barker, Umberto Eco…
Sa passion pour les littératures de l’imaginaire le pousse à expérimenter l’écriture dans des univers très différents, mais c’est dans le thriller qu’il préfère exercer.
« Je pense que le Thriller est le maître de tous les genres littéraires. Il permet de jouer avec les sensations et les émotions du lecteur comme aucun autre genre le peut. Il y a dans le thriller cette possibilité de créer l’intensité, et de la pousser à son paroxysme. Et l’on dispose d’une infinité de moyens pour y parvenir. »

Extraits:

« Il avait l’aspect d’un grimoire usé, couvert d’un cuir brun épais, presque noir, poli par les années, ou peut-être les siècles. Sur la couverture apparaissait une série de signes qui lui étaient inconnus, appartenant sûrement à un alphabet mystique d’un autre âge. Les pages jaunies qui s’entassaient formaient une tranche d’au moins huit centimètres, grossière, d’où émanait une forte odeur de moisissure. Il ne l’avait pas ouvert et se contentait de le regarder en éprouvant un intense sentiment de répulsion à la pensée de parcourir ses pages. Rien qu’à sa vue, il ne pouvait empêcher les scènes abominables de remonter par vagues successives. »


« Cooper était devenu un orfèvre à ce jeu. Il maîtrisait parfaitement l’art de la trame dissimulée. Cette réalité souterraine sentait si fort la terreur et la mort qu’elle finissait tôt ou tard mal remontée à la surface, comme un cadavre bleui et boursouflé. Le temps pouvait réaliser cela. Le temps pouvait résoudre tout les mystères. Mais l’enquêteur était justement là pour devancer le temps . »

Mon avis:

Je remercie Thomas Clearlake qui m’a très gentillement envoyé son roman,ainsi que net Galley.

La qualité du roman est exceptionnelle, je ne parle pas seulement du contenu mais aussi de l’aspect extérieur.

J’ai beaucoup aimé la couverture, superbe, inquiétante,sombre et angoissante ce qui est parfait pour un thriller, et puis la qualité de la mise en page est très agréable et l’odeur du livre neuf ah la la la dommage qu’on ne puisse pas le mettre en bouteille.Vous avez remarqué que chaque livre neuf à sa propre odeur?Vous avez raison, je m’égare…bref ,le roman en lui même est très beau.

Ces derniers jours j’ai chroniqué beaucoup de livres géniaux et « L’essence des ténèbres » fait partie de mes très gros coups de coeur.

Tout d’abord la plume de l’auteur est vraiment brillante.Je n’ai franchement pas comprit les quelques mauvais commentaires que j’ai pu lire..comme quoi il ne faut se fier qu’à son propre jugement.

L’intrigue se déroule en Pennsylvanie, dans une ville des enfants en bas âges commencent à disparaître, horrible bien sûr comme situation, la terreur envahit tous les parents.

Cinq enfants sont attendus par leurs parents mais l’enquête piétinent et au bout de quelques mois, le FBI récupère l’enquête.

L’agent spécial Cooper va explorer les endroits ou se sont passées les disparitions.Tout l’amène près de la fôret de la ville.

Que cache vraiment ces disparitions?

Les amateurs de thrillers fantastique et d’horreur vont adorer et si tous les goûts sont dans la nature,je vois mal comment on peut ne pas aimer ce roman si on est addict aux thrillers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s