Chroniques

Les fragrances magiques de Frédéric Marcou-Service presse

Résumé

:

Quelques sonnets libres de toute entrave aux formes non-conventionnelles, pour le plaisir de la poésie.

A propos de Frédéric:


Né à Noyon (Oise), Frédéric Marcou tire les meilleurs souvenirs de son enfance d’un petit village de campagne où il a découvert la nature et ses joies. Très tôt, il montre une curiosité pour l’écriture et une fascination par les écrivains vus à la télévision. Après le bac, il commence des études supérieures d’histoire, mais la maladie en décide autrement. A partir de vingt-six ans, il se voue totalement à sa vocation : l’écriture de poèmes et de récits. Il s’installe à Chaumont en 2009 et rejoint l’AHME en 2010.
Son premier livre sort en 2005, le deuxième en 2009 et le troisième en 2011 (le quatrième est sorti en août 2012)
« Il n’a jamais envisager de faire autre chose que d’écrire. C’est sa passion et il en a besoin : « j’ai tellement à raconter » reconnaît-il. Bien que jeune encore, il a connu des moments difficiles qu’il n’aiment pas évoquer car dit-il pudiquement : « nous n’allons pas sombrer dans le pathos !» Mais il suffit de lire ses poèmes pour deviner que l’écriture fut pour lui une délivrance avant de devenir sa principale raison de vivre et l’organisatrice de ses journées. »
(Extrait d’un article de Françoise Ramillion dans  » le Mag du Dimanche » du Journal de la Haute-Marne, 29 avril 2012)

Extrait:

Modeste sonnet

La fragilité m’astreint

Vers plus de rigueur me tire

Et vers la félicité m’attire

Visionnaire je deviens

Le classique ne deviendra jamais mon ire

Je ne sais pas, si ça sera bien

Mais qui ne risque rien n’a rien

Le premier qui dit le contraire, je le vire

C’est le premier sonnet de ma vie

Mais non spécialiste, je suis

De votre indulgence sur mon récit

Me rassurera aujourd’hui

Normalement, je fuis

Si l’on me casse mes envies

Mais maintenant jusqu’à la lie

M’empêche de penser : « lui »

Bien travaillé, je puis

Avec la grâce qui me ceint

Je ne suis pas restreint

Aucune rime ne nuit

Allez, j’y vais, je peux rire

De l’abnégation, je souris

Sans désobligeance, je puis lire

Et entendre, tout en catimini…

Mon avis:

Je remercie à nouveau Frédéric Marcou pour sa confiance, merci également à simplement pro.

Lire le recueil de Frédéric c’est assister à l’éclosion d’une fleur pleine de beauté, cette poésie douce et magique parvient à saisir des émotions brutes.

Le poète revisite la poésie d’oeuvres en oeuvres.

Rendez-vous avec la fragilité et la grâce de l’instant.

Frédéric est un artiste et il est fier de son art, fier de sa poésie et il a raison!

Ce recueil est noble,touchant,singulier et charmant.

Je suis très contente de l’avoir découvert (Frédéric) par le biais de simplement pro.

Pour le citer : « Il a le mérite d’écrire avec sa plume ce que ses pensées lui dictent »

Qui mieux qu’un auteur-poete peut dénoncer,s’exprimer,crier,pleurer,aimer…à travers son œuvre ? La poésie est un art pur et sensible où les émotions sont décuplés.

J’ai beaucoup aimé « Magicien » en particulier, certaines poésies n’ont pas été de mon goût car contraire à mes opinions mais cela est normal,c’est ce qui est différence la poésie de tout autre style littéraire, dans un recueil on peut être émue et frissonner d’émotions devant un poème et ne pas aimer le suivant.

« Le métier d’auteur » est une bel ode à ce métier exigeant mais tellement la base de toutes choses.

Je vous recommande ce recueil qui explore de nombreux thèmes.

2 commentaires sur “Les fragrances magiques de Frédéric Marcou-Service presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s