Chroniques

Alya-Tome 1 L’omnia de Maryline Gavériaux-Georges-Service presse

Résumé:

Alya est une jeune fille tout à fait ordinaire. En apparence, tout au moins, car lorsqu’elle se fait agresser, elle découvre qu’elle est en réalité une Mage. Pour sa propre sécurité, elle est alors emmenée dans un monde complètement inconnu. Alya ne s’y sent pas à sa place, d’autant plus que ses pouvoirs ne se révèlent toujours pas, et ne pense qu’à retourner à sa vie précédente. Mais dehors, un grand danger menace la future Mage…
Retrouvez la suite dans le tome 2 : Yshmarak et la fin des aventures d’Alya dans le tome 3 : origines.

A propos de Maryline:

Maryline Gavériaux, née Georges, est née et a toujours vécu dans le Nord de la France. Chez les Ch’tis. Profitant de l’entrée son frère aîné « à la grande école », elle s’est dépêchée d’apprendre à lire pour pouvoir dévorer les livres. Tout ce qui lui tombait sous la main et souvent même plusieurs à la fois ! Tout naturellement, dès l’adolescence, l’envie d’écrire l’a titillée. Mais ses essais sont restés dans les tiroirs. Puis la vie s’est chargée de l’occuper à tout autre chose : les copains, les études, le travail, l’amour, les enfants…
Jusqu’à ce que l’exemple d’une amie d’enfance réveille en elle ce désir de jouer avec les mots. A cette époque, fan de fantasy dont elle partage la passion avec ses deux fils aînés, elle décide de se lancer en écrivant pour eux. C’est l’histoire d’Alya, dont le tome 1, L’Omnia, paraît en juillet 2017. Encouragée par ses proches, elle écrit le tome 2, Yshmarak, dans la foulée. Il est paru en novembre 2017. Le tome 3, qui sera le dernier de la série, est paru en février 2018.
Son second roman, Zihann l’Elfe, toujours de fantasy, est paru le 2 juillet 2018, en deux parties ou en one-shot.
Cette fois, elle se lance dans un feel-good: La petite musique de Noël, son nouveau roman, vient de paraître le 11 janvier 2018. A découvrir !
Mais elle a encore pleins d’idées en tête, y compris dans d’autres genres…
Retrouvez-la sur Twitter : @Marylin_fantasy

Extraits:

 »

– Attention, Alya, c’est un Prisme !

– Je sais.

– Mais…

– Pyria est mon amie, où je vais, elle va.

– Amie ? Mais, c’est un Prisme…

– Vous l’avez déjà dit. »

 »

Vous me suivez. Pourquoi ?

Elle pouvait se vanter de l’avoir pris par surprise, c’était exceptionnel ! Il ne l’avait même pas entendue arriver, pourtant, il avait l’habitude de poursuivre des Mages bien plus coriaces que la jeune femme… »

 »

Maria repéra immédiatement la jeune femme qui s’avançait péniblement en travers de la minuscule place de son village. Vêtue d’un lourd capuchon de laine qui la dissimulait entièrement aux regards, elle s’appuyait sur un gros bâton même pas dégrossi mais surtout, ce qui attira l’attention de Maria, c’était le ventre rond qui modelait le manteau. Comment et pourquoi une femme visiblement en fin de grossesse était-elle arrivée jusque-là ? La montée était drôlement rude, même les plus courageux y regardaient à deux fois avant de s’y engager et jamais par une telle chaleur ! Prise d’un irrésistible élan de compassion, Maria saisit une bouteille d’eau fraîche et courut la porter à l’inconnue qui s’en empara de ses deux mains brûlantes et la vida avidement. Elle planta ensuite ses yeux un long moment dans ceux de Maria. Celle-ci eut l’impression étrange que ce regard avait le pouvoir de pénétrer son esprit et d’y fouiller à sa guise, sans qu’elle ne puisse rien faire pour l’en empêcher. Mais elle se secoua : c’est impossible, voyons !

A sa grande surprise, elle se demanda où elle irait pour être tranquille et visualisa alors une petite grotte qu’elle avait un jour découverte en jouant, enfant, avec son jeune frère, ainsi que le chemin pour s’y rendre. Rompant alors le contact visuel, l’inconnue la remercia pour l’eau et lui demanda si elle avait un peu de nourriture à lui donner. Elle était très jeune et plutôt jolie, semblait-t-il à Maria, mais ses traits creusés, son regard inquiet qui cherchait par-dessus son épaule : cette femme est en fuite et poursuivie, pensa Maria. Elle n’avait pas grand-chose mais d’un signe du menton, elle accepta et partit chercher quelques biscuits. En lui tendant, elle ajouta, sans vraiment savoir pourquoi, « Allez-y, vous serez en sécurité. Je viendrai ce soir vous apporter plus. » L’inconnue montra un bref instant de surprise mais se ressaisit bien vite, la remercia de nouveau et reprit son chemin en croquant un gâteau. Maria se détourna rapidement, elle avait encore beaucoup de travail.

Lorsque le soir tomba, amenant un peu de fraîcheur avec lui, Maria aperçut quatre hommes qui gravissaient le chemin menant au village. Autant d’étrangers le même jour, il ne pouvait s’agir d’une coïncidence… Elle plissa les yeux pour mieux les détailler : athlétiques, visages fermés, une forte impression de dangerosité se dégageait du quatuor. Ils ne se parlaient pas mais leurs regards fouillaient les alentours. Ils semblaient s’être disposés pour que rien ne leur échappe, un menait devant, deux se tenaient côte à côte et scrutaient les côtés du chemin, le dernier venait derrière, se retournant fréquemment comme pour vérifier que rien ne bougeait après leur passage. Immédiatement, Maria pensa à la jeune femme passée plus tôt et frissonna. Si ces hommes lui couraient après, elle n’avait aucune chance de leur échapper ! Que pouvaient-ils bien lui vouloir ?

Dès que le quatuor fût passé, elle lâcha tout pour s’élancer sur leurs traces. Ils marchaient très vite. Elle prit un raccourci pour les dépasser sans être vue. Elle connaissait si bien sa montagne qu’en arrivant à l’entrée de la grotte, à bout de souffle, elle ne les voyait pas encore sur le chemin. »

Mon avis:

Je remercie à nouveau Maryline pour sa confiance et cela pour la quatrième ou cinquième fois.Et c’est toujours un plaisir!

Avec ce roman nous découvrons un roman fantastique incroyable , Maryline Gavériaux-Georges est une auteure aux multiples talents, chacun de ses romans ou sagas à son identité propre, elle parvient à peindre des univers riches et variés.

Alya vit depuis l’enfance avec des non- mages jusqu’au jour ou Tarkan,un mage l’emmène loin de ce qu’elle a toujours connue vers ce nouvel univers dont elle ne soupçonnait pas la richesse et l’enchantement.

Il se passe beaucoup de choses dans ce premier tome, il y a des rebondissements et une véritable évolution du personnage.

La plume de l’auteure fait toujours des merveilles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s