Chroniques

Premières lignes

La rue est longue.Étroite. Obscure et humide.

Je n’ai pas très chaud dans mon manteau.Pour ne pas dire froid.Dans le dos,surtout.

J’accélère,pressée de retrouver ma voiture.Et mon lit,l’instant d’après.

Je n’aurais pas dû me garer si loin.Je n’aurais pas dû boire autant.Partir si tard.

« Juste une ombre » de Karine Giebel.

Aimez-vous cette auteure?

Avez vous déjà lu ce roman ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s