Chroniques

Quitte à tuer autant le faire dans l’ordre de Virginie Lloyd-Service Presse

Ce roman a reçu le prix du Speed-dating Amazon 2019 !


RÉSUMÉ :

Lily Brooks est rédactrice de modes d’emploi. Elle mène une vie tranquille jusqu’au jour où, par hasard, elle découvre le développement personnel. Chouette ! Une notice du bonheur ! Pas vraiment. Entre crimes et bienveillance, Lily va devoir affronter les effets secondaires de sa nouvelle vie.
Un feel-good noir et déjanté !e roman a reçu le prix du Speed-dating Amazon 2019 !

A propos de Virginie:


Depuis toujours, j’aime lire et écrire. Toute petite déjà, j’adorais m’isoler pour découvrir les plaisirs de la lecture. On me cherchait ? À coup sûr, j’étais planquée dans un coin, la tête plongée dans un bouquin.
Mes lectures d’enfance :
Les poèmes de Victor Hugo et la série « Le Livre dont vous êtes le Héros »… l’illusion de maîtriser l’intrigue, de changer le destin des personnages, en un simple lancé de dés. J’adorais ça.
Quant à Victor Hugo, il m’impressionnait avec sa longue barbe. Je me demandais comment il pouvait la garder si blanche, jamais tachée par l’encre de sa plume. Moi qui passais mon temps à me frotter les doigts pour tenter en vain d’effacer les taches laissées par mon stylo plume. Je griffonnais sur mon cahier de brouillon premier prix à longueur de journée. Vous savez, ce fameux cahier où la quatrième de couverture vous rappelle combien vous êtes nulle en maths. Avec ses tables de multiplication qui sont là juste pour être planquées. Comme une friandise interdite.
Et puis, à force d’écrire, l’envie saugrenue d’aller à l’Université me traversa l’esprit jusqu’à finalement me transpercer le cœur. Oui, sur les bancs de la fac, j’étudiais les textes des grands de ce monde et des autres. À force d’analyse, j’en arrivais à passer au scalpel tout ce que je lisais. Je ne voyais plus le texte, je ne sentais plus la beauté des mots, ni leur musique. Jadis, je souriais entre les lignes mais là, mes lèvres ne frémissaient plus, elles étaient aussi raides et plates que la règle usée d’une vieille prof prête à vous taper sur les doigts. J’étais devenue une serial-killeuse des mots.
Et le diagnostic tomba : pendant 11 ans, je ne touchais plus à un seul bouquin. Lire me dégoûtait.
Seuls les magazines et journaux me tenaient compagnie. Libération sur Le Monde, sur mon nouveau monde ! De rédacs en rédacs, me voilà à reprendre la plume. Je deviens journaliste. Mon stylo s’exprime et joue de concert avec mon clavier. Sa petite mine bien taillée se partage même le tiroir du haut avec un vieux Nikon acheté d’occasion.
Enfin, je deviens reporter TV. J’adore ! Le texte, les mots, les virgules deviennent images. Je réalise des news pour les JT, des mags et des publicités en tout genre.
Puis, un jour, « j’étais debout sur la cuvette des toilettes, j’accrochais une horloge, la faïence était mouillée, j’ai fait un vol plané, et ma tête a heurté la chasse d’eau. En revenant à moi j’ai eu une révélation. Une vision, j’ai vu une image…* » oups, je m’égare. Je disais donc, un jour, dans le passé, je vis mon futur. Celui d’écrire, d’écrire et d’écrire. Des récits de toutes sortes. Des nouvelles, des poèmes, la liste des courses et des romans.
Et depuis, je peux vous assurer que mes lèvres ne cessent d’écrire. Elles mordillent ce bout de crayon HB qui leur avait tant manqué. HB, comme Happy Bouquin ! Oui, happy, car lire et écrire devrait et doit nous rendre heureux.
Je le suis ! Heureuse jusqu’au bout des lèvres, jusqu’au bout des mots. Et, alors que vous lisez ces quelques lignes, j’espère que vous aussi, vous sentez monter en vous le goût du bonheur de lire !
Si vous le souhaitez, je vous invite à découvrir mon univers.
Humour, suspense, délicatesse et fantaisie seront nos compagnons de voyage. À travers mes textes, j’aspire à vous donner envie de lire et qui sait, peut-être un jour, d’écrire aussi.
Bonne lecture…

Extraits :

Il ne faut jamais négliger l’effet que peut avoir la lumière du frigo sur votre visage. Le matin, au réveil, elle se glisse sur votre peau comme un brouillard écossais, révélant à peine le doux sillage de votre regard. Le week-end, en soirée, alors que vous venez récupérer la dernière bière du pack, la lumière repère déjà, tel le projecteur d’un mirador de prison, la gueule de bois qui ne pourra s’échapper.

Il n’y a pas de recette du bonheur, on ne trouve pas ça dans les bouquins, ma Lily… mais dans son propre coeur. Vois-tu, le bonheur viendra à toi s’il ne se sent pas pris au piège. Il n’aime pas les guets-apens et préfère les surprises.Tu verras, il t’aimera s’il ne se sent pas obligé.

Mon avis:

Merci à Virginie pour sa confiance et sa gentillesse, désolée de t’avoir embrouillé avec tout mes pseudos 🙂

Je n’ai rien de précis à propos de la couverture, elle correspond plutôt bien au roman.

Ce roman est un joyeux mix de thriller et de comédie.

L’écriture de Virginie déborde d’énergie communicative.Une fois commencé, difficile de mettre le roman de côté.

J’ai un peu été perdue dans l’histoire du roman au tout début sans doute parce que les descriptions de personnages secondaires sont assez nombreuses.

Lily est une jeune femme solitaire,casanière, et excepté les pensionnaires d’une maison de retraite et ses collègues. Elle ne fréquente pas grand monde.C’est une hackeuse hors pair, Lily est un peu une justicière déjantée.

C’est définitivement un livre impossible à caser et très difficile à décrire!

L’originalité est la principale qualité de ce roman, c’est donc un souffle de fraicheur dans le monde de la littérature, un véritable OVNI livresque.

Ce roman surprendra plus d’un lecteur et avec ce type de lecture, ça passe ou ça casse c’est certain!

Si vous avez envie de lire un roman différent, de découvrir une auteure talentueuse et surtout si vous désirez passer un bon moment, c’est ce livre qu’il vous faut sans hésiter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s