Chroniques

Notre-Dame de Paris, l’enquête impossible-Tome 1 Par Woody​-Service Presse

Résumé:

Le 15 avril 2019 a 18 h43, un incendie a ravagé la Cathédrale de Paris. Une enquête a été ouverte pour « destruction involontaire par incendie ».

Selon les lois fondamentales de physique et de thermodynamique, 500 tonnes de bois et 250 tonnes de plomb ne peuvent brulés aussi vite. Selon l’avis de tous les experts cet incendie ne s’explique pas. 

La cause du départ de feu, sa vitesse de propagation et l’embrassement de la totalité de la charpente en bois font que « l’incendie involontaire » de Notre Dame est impossible et qu’un rapport d’enquête « crédible » ne sera jamais publié.

Des révélations exclusives et 30 questions « interdites » permettent au lecteur d’avoir une vision différente de la version officielle et de demander l’ouverture d’une enquête pour « destruction volontaire par incendie en bande organisée »

L’enquete a été ouverte pour «  destruction involontaire par incendie ».

Selon les lois fondamentales de physique et de thermodynamique , 500 tonnes de bois et 250 tonnes de plomb ne peuvent brulées aussi vite . Selon l’avis de la majorité   des experts cet incendie «  involontaire «  ne s’explique pas . 

A l’impossibilité physique et thermodynamique (500 tonnes de bois et 250 tonnes de plomb qui brulent en 2 heures )   s’ajoutent une multitudes d’interrogations diverses sur des fausses alertes , des erreurs de localisation , un délai très long entre les différentes alertes , des visiteurs mystérieux en réunion , le changement de page WEB sur les heures d’ouverture. 

Ce qu’ils ont dit sur Notre Dame et sur l’incendie.

Edouard Aubriat ( Entreprise Aubriat responsable du traitement de la charpente) 

 « Après analyse, nous avons pu écarter le risque de mérule »                        

Benjamin Mouton (architecte en chef  de Notre-Dame jusqu’en 2013) : 

«L’incendie n’a pas pu partir d’un court circuit, d’un simple incident ponctuel. Il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant.» « En 40 ans d’expérience, je n’ai jamais connu un incendie de la sorte », celui ci estime que la protection incendie mise en place dans la cathédrale était à son plus haut niveau

Philippe Villeneuve (l’architecte en chef chargé des travaux à Notre-Dame)

 “l’hypothèse d’un point chaud « n’est pas la bonne » car « les travaux n’avaient pas encore débuté, seuls les échafaudages étaient en cours de montage

Jean Marie Lepen (l’ancien chef du Front National, aujourd’hui RN)

«l’incendie de Notre-Dame est un incendie criminel ». Il ajoute ensuite « l’incendie est « probablement le fait d’un service ». Il s’agirait d’un acte criminel à plusieurs  car le matériel mis en oeuvre et la diffusion de la flamme ont nécessité une organisation qui dépasse sans doute celle d l’initiative personnelle”

Martine Monteil: (l’ancienne patronne de la brigade criminelle de la PJ de Paris) La Crim’ qui a été saisi de l’enquête possède-t-elle des enquêteurs spécialisés dans les incendies ?

« On a des gens qui ont des connaissances, mais pas de vrais pros du feu. »

Vous pouvez en savoir plus sur le livre et comment vous le procurer ICI .

Mon avis:

La cathédrale Notre-Dame de Paris, communément appelée Notre-Dame, est la cathédrale de l’archidiocèse de Paris, située sur l’île de la Cité. Dédiée à la Vierge Marie, elle est pendant de nombreux siècles l’une des cathédrales les plus grandes d’Occident. Longtemps la plus haute construction de la ville, elle est l’un des monuments les plus emblématiques de Paris.

Commencée sous l’impulsion de l’évêque Maurice de Sully, sa construction s’étend sur plus de deux siècles, de 1163 au milieu du xive siècle. Après la Révolution française, la cathédrale bénéficie entre 1844 et 1864 d’une importante restauration, parfois controversée, sous la direction de l’architecte Viollet-le-Duc, qui y incorpore des éléments et des motifs inédits. Pour ces raisons, le style n’est pas d’une uniformité totale : la cathédrale possède des caractères du gothique primitif et du gothique rayonnant. Les deux rosaces, qui ornent chacun des bras du transept, sont parmi les plus grandes d’Europe.

Édifice à la fois religieux et patrimonial, elle est liée à de nombreux épisodes de l’histoire de France. Église paroissiale royale au Moyen Âge, elle accueille l’arrivée de la Sainte Couronne en 1239, puis le sacre de Napoléon Ier en 1804, le baptême du duc de Bordeaux en 1821, ainsi que les funérailles de plusieurs présidents de la République française (Adolphe ThiersSadi CarnotPaul DoumerCharles de GaulleGeorges PompidouFrançois Mitterrand). C’est aussi sous ses voûtes qu’est chanté un Magnificat lors de la libération de Paris, en 1944. Le 850e anniversaire de sa construction est célébré en 2013.

La cathédrale inspire de nombreuses œuvres artistiques, notamment le roman de Victor Hugo Notre-Dame de Paris paru en 1831 et qui influence en partie son histoire. Au début du xxie siècle, Notre-Dame est visitée chaque année par quelque 13 à 14 millions de personnes. L’édifice, aussi basilique mineure, est ainsi le monument le plus visité en Europe et l’un des plus visités au monde jusqu’en 2019.

Le 15 avril 2019, un violent incendie détruit la flèche et la totalité de la toiture couvrant la nef, le chœur et le transept. Il s’agit du plus important sinistre subi par la cathédrale depuis sa construction.

Qui ne se souvient pas de ce qu’il était entrain de faire ce fameux 15 Avril ? J’ai été très touchée par cet incendie parce que notre-dame est un trésor de notre patrimoine, un trésor de l’histoire qui a connu les rois et reines illustres, les guerres, qui a traversé les siècles…pour une passionnée d’histoire comme je le suis voir ce bijou partir en fumée a été un crève-coeur.

Je remercie très fortement l’auteur et Wibibook.com pour m’avoir permise de découvrir et chroniquer ce livre ou l’on retrouve un passionnant travail de recherches mené par l’auteur, Woody retrace les événements dans l’ordre chronologique avec minutie et nous éclaire sur l’enquête, il y a toutes les sources de ses documentations.Un travail absolument épatant et minutieux.

J’ai apprit énormément de choses et je dois avouer qu’il me tarde de découvrir le tome 2 et de découvrir ce que l’auteur aura découvert afin de nous éclairer.

C’est absolument passionnant,brillant et on ressent parfaitement l’investissement de l’auteur et son amour pour cet édifice de légende

Sur le sommet de la galerie la plus élevée , plus haut que la rosace centrale , il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles , une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée .
[…] 
Au-dessus de la flamme , les énormes tours , de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées , l’une toute noire l’autre rouge , semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel . 
Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre .
La clarté inquiète de la flamme les faisaient remuer à l’œil. 
Il y avait des guivres qui avaient l’air de rire , des gargouilles qu’on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée.
[…]
Sans doute ce phare étrange allait éveiller au loin le bûcheron des collines de Bicêtre , épouvanté de voir chanceler sur ses bruyères l’ombre gigantesque des tours de Notre -Dame .

Extrait de Notre-dame de Paris de Victor Hugo

Publicités

Un commentaire sur “Notre-Dame de Paris, l’enquête impossible-Tome 1 Par Woody​-Service Presse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s