Chroniques

Jupons Longs Par William Emmanuel-Service Presse

Résumé:

NOVEMBRE 2018… Une étrange série de disparitions survient à la ville d’Haie, tirant son origine du sombre passé de la municipalité. Tous sont concernés : personne ne peut échapper à son sort, ou à la mort… Henriette Tempérance, Éva Hugo et Nadine Magny finiront-elles par faire lumière sur ces évènements, et découvrir ce qui se trame dans l’ombre ?

Extraits:

Il s’était réveillé comme d’un long rêve. C’était une sensation indescriptible : quelque chose qu’il n’avait jamais vécu auparavant. Se sortir de là, ça lui paraissait folie mais en même temps raison. Il ne savait plus que penser exactement, tellement il avait l’esprit brumeux.

En se relevant du lit plein de mites et de punaises, il s’était alors avancé, dans la pénombre, jusqu’à la fenêtre pleine de saleté du sous-sol dans lequel il se trouvait.

Il y avait un brouillard qui obstruait sa vision – comme s’il avait eu une commotion. Il s’approcha de la fenêtre, et remarqua qu’elle donnait sur un puits de lumière. 

Était-il mort en enfer ? 

Soudain, il entendit des craquements. Il y avait une porte, tout au fond : sans doute les escaliers pour monter. Il se recroquevilla contre le mur froid, et remarqua soudain qu’il n’était vêtu que d’un simple « jupon » de dame. Mais quel était cet endroit ?

La porte d’ouvrit sur un visiteur, comme un croque-mort. Il puait à cent mille à la ronde, et le captif put presque sentir le souffle de son haleine sur ses épaules.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

En effet, qu’arriverait-il demain, ou plus tard, dans la lumière des hommes ? car chaque existence pouvait irrémédiablement basculer d’une seconde à l’autre et ce, sans que nous ne puissions rien y faire ou y changer – car en réalité, nous ne contrôlons rien, mais seulement que le tout unique qui réside en chacun de nous, et qui agit de manière impartiale quant à la nature humaine innée en chacun de nous, tout du moins pour le début de nos vies, tel l’orgueil et l’égotisme qui peut nous occuper lorsque nous leur cédons, car nous sommes de ce fait imparfaits dans l’Un.

Mon avis:

Tout d’abord, je remercie énormément l’auteur, j’ai passé un formidable moment de lecture!

La couverture sombre à souhait est intriguante et inquiètante , absolument parfaite pour un polar.

L’intrigue se déroule à Haie près de Paris , d’inquiétantes disparitions ont lieu autour de la maison de retraite, l’oncle de Nadine disparaît à son tour et cette dernière décide donc d’enquêter.

Elle va être aider pour cela par Henriette et Eva.

Le roman navigue entre polar et horreur, j’ai adoré cela.Le roman est vraiment passionnant, original mais j’ai trouvé que tout se déroulait très vite, j’aurai aimé que le roman soit plus long.

Les personnages sont attachants, le style de l’auteur presque poetique dans le récit et en tout cas fortement addictif.

Durant cette enquête de nombreuses pistes s’ouvrent aux trois femmes , elles explorent donc différentes hypothèses et l’auteur nous mène par le bout du nez tout au long du roman jusqu’à la fin qui a été inattendue pour moi.

Je recommande fortement ce roman aux fans d’enquêtes passionnantes, ce livre va vous étonner et vous passionner et j’espère avoir le plaisir de lire à nouveau l’auteur!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s