Chroniques

Le rosier de Julia de Frédéric Doillon-Service Presse

Résumé:

Soudain, Julia se ravisa. A toute allure, elle revint vers son rosier, et d’un coup sec, l’arracha de terre. Elle l’enfouit sous son pull et s’assit dans la voiture en courant.

Elles ont aimé : »Je suis encore une fois conquise par ton écriture et ton imagination ! Je vais continuer de te lire, c’est un régal ! »

Extraits:

Julia s’enferma dans la salle de bain, fit couler l’eau de la baignoire, et s’examina. Les racines du rosier disparaissaient dans sa propre chair, comme dans une terre aimante et fertile. Le tronc et les branches, souples, jaillissaient de son corps avec naturel, portant un feuillage luisant, souriant d’aise. Julia essaya de retirer la plante de son flanc. Mais cela n’était pas possible, de la même manière qu’il ne lui était pas possible de se retirer un doigt de la main. Le rosier faisait partie d’elle-même, comme ses bras, ses jambes, sa tête. La surface des feuilles, d’ailleurs, était dotée du même réseau nerveux que le bout de ses doigts. Elles ressentaient les caresses, la douceur du pyjama, la température de l’eau, la sécheresse de l’air.

Elle avait ce don créateur de vie, qui ressuscitait les arbres morts, les fleurs fanées, illuminait les regards et attendrissait les cœurs les plus durs.

Elle dansait, une danse sauvage. La plante de ses pieds frappait les flaques comme la peau tendue des tambours. Elle chantait, un chant farouche sorti du fond des âges, qui se mêlait aux échos du tonnerre. Elle tapait dans ses mains, sur ses cuisses, toujours plus fort, au fur et à mesure que les ruisseaux de pluie qui l’envahissaient devenaient fleuves, au fur et à mesure que les fleuves s’enhardissaient en océans indomptables, soulevés de vents énormes et de vagues géantes. Julia devenait eau. Son corps devenait terre. Son rosier était forêt.

Mon avis:

Je remercie énormément l’auteur pour m’ avoir fait confiance en m’envoyant son roman , j’en suis honorée.

La couverture est tout simplement divine, elle attire l’oeil et on la remarque tout de suite.C’est une vraie merveille, félicitations à l’ illustratrice: Aurélie Bensoussan .

Ce livre est une bouffée de fraîcheur et de douceur, un océan de poésie et de tendresse.Ce roman m’a fait le même effet que « Le petit prince » c’est une véritable coup de coeur, un vrai bonheur!

Frédéric est un virtuose des mots , un magicien qui enchante le texte avec sa plume et un génie qui a crée une oeuvre pleine d’amour.

Ce joli conte plein de féerie est à mettre dans toutes les mains enfants, ados ou adultes tout le monde aimera ce très beau livre.

Je ne peux que vous encourager à découvrir ce diamant brut, j’avais grandement besoin de Julia et j’espère vraiment que l’auteur publiera un autre livre très vite.

Un commentaire sur “Le rosier de Julia de Frédéric Doillon-Service Presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s