Chroniques

Paris, presque éternité de Sacha Vanhoenacker

Résumé:

La machine n’a pas ralenti. Laura n’a pas crié. Dans le wagon, personne n’a vraiment réalisé qu’il y avait quelque chose qui accrochait en-dessous, dans les roues, les essieux. Personne sauf un enfant qui a cru voir une femme lumineuse fondre sous la pluie. Il n’y a eu qu’un bruit, le bruit d’un impact, d’une porte qui claque, et puis rien d’autre que la pluie. Un éclair et le tonnerre qui ne vient pas.

Laura n’a pas souffert.

Quand le tramway s’est immobilisé, Laura était étendue par terre. Le chauffeur ne bougeait plus : il avait dans les yeux, le brouillard de l’amour. Des hommes ont sauté du tramway et se sont approchés. De son visage pâle, il n’y avait qu’un filet de sang qui coulait le long de sa tempe.

S’il n’y avait pas eu les voitures qui s’arrêtent, les gens qui sautent et qui courent, le gyrophare d’une ambulance, des carabiniers en ciré, et un enfant persuadé d’avoir vu une femme fondre dans un éclair, Laura ne serait pas morte. Elle se serait juste allongée un moment sur les rails d’un tramway en plein milieu d’une rue de Milan.

Laura n’a pas souffert…

Mon avis:

J’ai téléchargé ce roman par hasard gratuitement sur le site du furet du nord et je l’ai lu cette nuit sans lire le résumé, je ne savais donc pas du tout ce que j’allais lire.C’est roman ou il y a beaucoup d’amour et autant de souffrance.

Ange et Lancelot ne se remettent pas du suicide de Laura, une femme qu’ils ont passionnément aimés et dont ils n’arrivent pas à faire le deuil.Ange n’a pas refait sa vie et Lancelot est sur le point de divorcer, c’est un roman très compliqué à suivre et d’ailleurs je ne pense pas avoir tout saisit mais il est vraiment bouleversant parce que l’auteur parvient à nous faire ressentir le manque de Laura alors qu’on ne sait que de ce personnage ce que les deux hommes nous confient sur elle, et c’est loin d’être toujours flatteur mais on l’aime comme eux et dans notre lecture, on souffre de son absence .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s