Chroniques

Les Larmes des Aëlwynns – 1 – Le prince déchu de Myriam Caillonneau-Service Presse

Résumé:

À la fin de l’ère du chaos, les Aëlwynns ont offert aux hommes une pierre permettant de contrôler la magie et depuis, la paix règne sur le royaume d’Ysaldin. Alors que ce fragile équilibre est menacé par la malnoire, le roi accuse les mages de faciliter la propagation de cette maladie mystérieuse et les déclare hors la loi.
Ignorant tout du danger qui guette ses semblables, Adriel se prépare à devenir mage à part entière, conscient que cette épreuve peut lui coûter la vie.
Au nord du royaume, le mercenaire Kenan est pris pour cible par de mystérieux mages noirs.
Au même moment, dans une vallée isolée, Elyne découvre que son fils est atteint de la malnoire. Osera-t-elle braver le décret royal pour le sauver ?
Et si le sort du royaume dépendait des décisions de ces trois personnes aux objectifs si différents ?

Extraits:

Il mobilisa une boule de feu. L’Energya lui échappa en un ouragan de flammes qui enveloppa les toh’rel’jans. Ils s’embrasèrent en hurlant. L’un d’eux réussit à éviter cet enfer en plongeant sur le côté, puis il riposta en lançant un éclair. Le bouclier que leva Adriel dévia la charge. Il resta un instant figé par l’horreur. C’était la première fois qu’il assistait aux conséquences d’un tel sort. Ces silhouettes qui flambaient lui retournaient l’estomac. Il modela un éclair qu’il projeta sur le survivant. L’homme esquiva la décharge et s’enfuit. Adriel se tourna vers Jaram qui se jeta à genoux.
— Pardon, m’sieur. J’vous en prie. Pardonnez-moi.
Adriel bouillonnait de colère face à cette trahison. Il façonna une autre boule de feu et menaça le pêcheur qui le suppliait. Les cavaliers du roi déboulèrent au galop. Le jeune mage changea de cible. L’explosion fut spectaculaire. Les flammes roulèrent vers les soldats avec un rugissement sauvage.


Il admira les hauts murs d’obsidienne, les glyphes ciselés dans la pierre, les flammes magiques qui illuminaient la pièce, la statue immense, imposante, terrifiante, représentant un être étrange, aux ailes déployées. Le visage était beau, souligné de légères aspérités autour des yeux et de la bouche. Garrus savait qu’il contemplait la majesté d’un Vorkan et comme toujours, il s’inclina brièvement. À genoux près d’une table de roche, deux individus en robe noire l’attendaient. Garrus les rejoignit. Le premier, un homme ridé à l’âge incertain et au teint blafard se prosterna avant de se redresser. Il était chauve et son regard voilé cillait très peu.
— Le jan’toh Larath a apporté la moisson des Hauts-Piliers, déclara-t-il en désignant d’un geste ample les morceaux de peau humaine qui reposaient sur l’autel.

Mon avis:

Un vrai plaisir d’avoir découvert ce roman, un très bon livre de fantasy, et une belle découverte de cette auteure.
J’ai été terriblement frustrée à la fin du roman de le terminer et de ne pas avoir la suite sous la main
C’est l’un des meilleurs livres de ce genre que j’ai pu lire cette année.
L’auteure écrit avec simplicité, ce qui rend son livre accessible à tous
Les personnages ont du caractère, ils n’en demeurent pas moins attachants et parviennent à nous transmettre de l’émotion
L’histoire est captivante, bien rythmée j’ai hâte de lire la suite!

Merci à l’auteure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s