Chroniques

Chronique semaine spécial -La ronde des souvenirs de Danielle Steel

Cette semaine,je vous propose des chroniques ou je vais piocher au hasard dans ma bibliothèque, j’aime beaucoup lire Danielle Steel.Je déteste qu’on dit de ses livres que ce sont des simples romans à l’eau de rose car c’est faux premièrement et quand bien même ce n’est pas une honte de lire des romances bref…ses livres abordent énormément de thèmes , celui ci est le premier que j’ai lu d’elle justement.

Résumé:

La destinée d’une femme d’aujourd’hui, intelligente, sensible, exigeante, dont le seul but est de devenir une femme à part entière. Une vie pleine d’embûches…

Grâce à Sharon, d’abord, l’amie précieuse qui lui ouvrira les yeux sur le monde et saura l’écouter, puis à Harry, surtout, le frère de coeur, le double, Tana prendra ses distances avec une mère attentive mais incapable de la comprendre, puis retrouvera confiance en elle, malgré l’événement tragique qui a brisé son adolescence et compromettra longtemps sa vie de femme. Ne voulant dépendre de personne, Tana se consacre à sa carrière de magistrat, tout en affrontant bien des épreuves et bien des déceptions. Mais saura-t-elle vaincre ses craintes intérieures pour connaître enfin la plénitude, la sérénité du coeur ?

Extrait:

L’après-midi du jeudi 11 décembre 1941, le pays était encore plongé dans la stupeur. On connaissait déjà la liste des blessés, le nom des victimes, et ce n’est que peu à peu, dans les jours qui suivirent, que le désir de vengeance naquit dans les cœurs. Sous chaque poitrine, une pulsation jusqu’alors inconnue se mit à battre, non seulement parce que le Congrès venait de déclarer la guerre, mais surtout parce que chaque Américain était désormais atteint dans sa chair. Et cela allait même encore plus loin: c’était une nation emplie de terreur et de rage, craignant tout à coup que la guerre ne vienne la surprendre chez elle. Les chasseurs japonais pouvaient survoler le pays n’importe quand, de jour comme de nuit, et anéantir d’un coup des villes comme Chicago, Los Angeles, Omaha, Boston, New York… La vision était terrifiante. Cette fois, la guerre ne se déroulait pas ailleurs, chez les «autres»; les Américains y étaient directement impliqués.

La douleur vous suit partout, comme un chien galeux, elle vous attend devant votre chambre quand vous vous réveillez, elle gratte à votre porte et gémit à vos pieds. Aussi élégant, séduisant et occupé que vous puissiez paraître, malgré tous les amis dont vous vous entourée, elle est toujours là, sur vos talons, accrochée à vos basques…

Mon avis:

Tana n’a pas connu son père, elle vit avec sa mère, très possessive jusqu’à ce qu’un évènement tragique bouleverse son avenir.
Elle fait la rencontre d’une jeune fille victime de racisme qui devient sa soeur de coeur et se lie d’amitié avec un jeune homme de bonne famille.
Plusieurs évènements vont modifier son caractère, j’ai adoré la première partie du roman jusqu’à ce que Tana change vraiment trop, j’ai eu du mal à comprendre les choix de Danielle Steel mais elle n’a pas choisit la facilité dans son roman et c’est tout à son honneur.
C’est un livre qui aborde la guerre, le racisme, le viol, la rebellion, la maladie, la guerre, l’amour, la perte, la jalousie…
Découvrez le!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s