Chroniques

Prendre Gloria-Prendre femme Tome 2 de Marie Neuser

Résumé:

Dans la commune italienne de P., on sauve les apparences. Et surtout le dimanche. Le 12 septembre 1993 a dérogé à la règle.
Ce jour-là, Gloria Prats quitte son amie Elena pour honorer un rendez-vous . Elle franchit le perron de l’église de la Miséricorde. Un rendez-vous furtif, pas plus de quelques minutes.
Le 12 septembre 1993, les minutes deviennent des heures. Gloria ne ressort pas.
Une fugue à coup sûr. On un coup de ce petit Albanais trop discret pour être honnête. Tout, mais pas le principal suspect, protagoniste numéro 2 du rendez-vous : Damiano Solivo, collectionneur de mèches de cheveux et camarade de jeux à base de lames et d’urine.

Comment construit-on un monstre, comment le pouvoir oblitère-t-il la vérité dans une ville de province pétrie de règles ancestrales ? Prendre Gloria est un roman noir et une puissante critique sociale, genèse du diptyque tiré d’un fait divers qui tourmenta l’Italie et l’Angleterre de 1993 à 2011.

Extraits:

Dans ce pays on ne se pose même pas la question de si on croit en Dieu ou pas. Dieu, évident et indéfectible, structure tes pensées et ta société. J’ai connu des punks qui avaient le petit bénitier avec le rameau d’olivier au-dessus de leur lit.
Ici tu peux hurler à l’anarchie, être communiste, homosexuel, pute, camorriste, assassin, tu as une image sainte dans le portefeuille.


Au final, l’histoire de Gloria Prats restera telle qu’elle avait toujours été : le sacrifice d’un petit animal insignifiant, passe-temps d’un fils à papa gâté…. Pauvre petit chéri : je le l’avais pourtant répété cent fois, qu’il ne fallait pas serrer aussi fort. On t’en paiera une autre.


Il n’y a pas de corps. Pour Aldo, cette phrase résonnait comme une absurdité si difficile à prononcer qu’elle le poursuivit longtemps. Sa soeur n’avait plus de corps. Tout ce qu’il avait regardé bouger et vivre pendant seize ans, les rondeurs et les rires, les égratignures et les colères, les bonjours ensommeillés et les croissants mordus à pleines dents, les larmes furtives de dépit et les adorations fraternelles, la progression des traits de crayon sur la toise, tout cela non seulement leur avait été arraché mais leur était tout bonnement renié. Tour de magie d’un dimanche matin et soudain vous n’étiez plus chair, vous laissiez juste un espace vide comme un meuble de famille qu’un cambrioleur a emporté.
Il n’y a pas de corps.

Mon avis:

Lire un livre dont on connait le nom de l’assassin dès le début est il interessant à lire? Oui clairement, car ce livre est vraiment hypnotisant,c’est le second tome de « Prendre femme » mais l’histoire se déroule avant le tome 1 du coup on peut lire le tome 2 d’abord sans que ça ne pose de problèmes, c’est une histoire tiré d’un fait divers ce qui donne véritablement froid dans le dos.
Le roman présente les points de vues de divers protagonistes et chacun donne sa version des faits,on suit l’enquête, on la décorique, on examine, on doute…
si vous cherchez un livre bourrée d’actions, ce n’est clairement pas pour vous.Mais le roman m’a beaucoup plu, je pense lire prendre Lily d’ici quelques temps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s