Chroniques

Meurtres pour redemption de Karine Giebel

Résumé:

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.

Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.

Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l esprit au-delà des grilles. Grâce à l amitié et à la passion qui portent la lumière au c ur des ténèbres.

Pourtant, un jour, une porte s ouvre. Une chance de liberté.

Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n aspire qu à la rédemption…

Extraits:

Toi qui as su me voir, m’aimer. Me trouver, derrière le monstre que tout le monde rejette.


Elle plaça une chaise sous la fenêtre ouverte, grimpa dessus. A défaut de platane, elle voyait le toit du bâtiment d’en face, un morceau de clôture en barbelés. Le mirador et le surveillant armé d’un fusil d’assaut qui devait s’ennuyer autant qu’elle. Une légère brise polluée lui chatouilla les narines. Le brouhaha qui montait de la cour lui écorcha les oreilles. L’attente était interminable…

Mon avis:

Quelle claque!


J’ai lu ce livre il y a sept ans et pourtant j’y pense pratiquement chaque jour.Marianne vient souvent me rendre visite, comme une amie , un souvenir réconfortant.


Les livres qui m’ont fait cet effet sont rares, je me souviens très bien avoir acheté ce roman sur un coup de tête, je finissais de lire un roman de Val Mc Dermid et j’avais prit goût aux romans noirs. 768 pages , ça ne me fait pas peur au contraire! Je l’ai commencé un après midi de printemps, j’ai du lire quatre ou cinq heures sans m’arrêter, j’étais dévastée.


Je l’ai terminé le lendemain, et j’ai su que je venais de lire un roman absolument incroyable, fort et comme les autres livres de cette semaine ou je vous parle de mes coups de cœurs, il m’a fait énormément réfléchir, et a changé ma vision des choses.
Je lis souvent des avis sur ce roman, beaucoup d’excellentes critiques et autant de négatives, visiblement ça passe ou ça casse, j’aimerai tellement que vous lisez tous ce livre, si vous le pouvez emprunter le ou télécharger un extrait sur votre liseuse pour tester, et vous verrez tout de suite que ce roman ne vous laissera pas insensible.
Marianne, je pense souvent à toi, comme à une petite soeur.Forte et fragile à la fois,une femme sensible mais capable d’une froide brutalité,capable de tuer et capable de douceur.On ne t’a pas beaucoup donné d’amour mais moi je t’ai aimé tout au long de ces pages et je te garde avec moi, tu continueras de t’évader dans mes lectures et de voyager à travers mes yeux.
Si un jour, je rencontre Karine Giebel, j’aimerai la remercier pour ses romans qui sont tous fabuleux, fort, et je lui dirai merci pour avoir fait entrer deux de ses héroïnes dont Marianne (et une autre que je vous présenterai bientôt)dans ma vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s