Chroniques

Cachemire rouge de Christiana Moreau – Service Presse

Résumé:

Trois destins liés par un fil rouge, celui d’un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu’elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s’approvisionner en Asie. Jusqu’à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu’un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l’usine
en Chine. C’est là qu’elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l’espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l’Asie à l’Europe, du Transsibérien jusqu’en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.

Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l’amitié et au courage.

Extraits:

Attentive à la politesse, elle a appris des Mongols qu’il ne faut pas le pointer vers sa poitrine, ce qui serait très choquant. De même, on ne montre jamais du doigt une personne, geste considéré comme un signe d’agression.


Un don du ciel n’est jamais perdu. Tôt ou tard, il se manifestera à nouveau. Les choses doivent évoluer. Vois, tes frères et toi êtes allés à l’école. Vous avez appris le calcul, la lecture et l’écriture alors que ton père et moi sommes analphabètes. Parfois, j’en ai honte, mais c’était ainsi à l’époque. La vie de nomade ne laissait pas la possibilité de concilier nos tâches avec l’apprentissage.

Mon avis:

Un fabuleux roman.
Un enorme coup de coeur, immense, fort, un livre de toute beauté.

Bolormaa est une jeune fille qui vit avec sa famille dans les steppes de Mongolie ou elle elève des chévres, hélàs son troupeau est décimé apres un hiver particulièrement rude.La jeune femme rencontre une jeune chinoise XiaoLi en tentant de trouver un travail pour survivre.Quand à Alessandra ,une Italienne elle est à la recherche d’une perle rare pour sa boutique Florentine.
Dans ce roman on voyage à la manière du livre « La tresse » et c’est le même coup de foudre, je vais le lire, le relire avec joie

Merci de tout cœur à la maison d’édition et à l’auteure de m’avoir confié ce véritable bijou

Un commentaire sur “Cachemire rouge de Christiana Moreau – Service Presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s