Chroniques

Deux soeurs pour un roi de Philippa Gregory

Résumé:

«Je serai sombre, française, à la mode et difficile ; vous serez douce, ouverte, anglaise et belle. Quelle paire nous formerons ! Quel homme pourrait nous résister ?» Tels sont les premiers mots prononcés par Anne Boleyn à l’endroit de sa soeur Marie quand elle la rejoint, en 1522, à la cour d’Angleterre.

Introduite au palais de Westminster, à l’âge de 14 ans, Marie Boleyn séduit le roi Henri VIII auquel elle donnera deux enfants. D’abord éblouie par le souverain, elle comprend qu’elle sert d’appât au milieu des complots dynastiques. Quand l’intérêt du roi pour elle s’émousse, Anne est chargée de le séduire à son tour.

Désir, haine, ambitions, trahisons… Se déroulant sur quinze ans, cette fresque historique, racontée à la première personne par Marie Boleyn, dépeint les rivalités au sein de la dynastie des Tudor. Une histoire tragique : Anne, deuxième épouse de Henri VIII et mère de la future reine Elisabeth I, connaîtra un destin funeste…

Extraits:

Je donnerais tous mes bijoux pour voir mon aimé et entendre son rire. J’abandonnerai ma fortune pour reposer entre ses bras. Je pris Dieu qu’il me sache captive dans mes appartements et ne m’imagine point cherchant à l’éviter. Je tremble d’effroi à l’idée qu’à ma sortie je le découvre las de mon indifférence et courtisant une autre femme. S’il devait aimer ailleurs, j’en mourrais; mon coeur cesserait tout simplement de battre »


« – Mariée et à présent maîtresse du roi, alors que vous possédez la motié de mon intelligence, de mon éducation ! Vous êtes au centre de la Cour et je ne suis rien. je vous sers comme dame d’atour, Mary, c’est me faire insulte ! (…) Qui insiste pour que vous vous baigniez et laviez vos cheveux ? demanda-t-elle férocement.
Vous, mais je…
Qui vous aide à choisir vos vêtements et vous sauve la mise avec le roi quand vous vous montrez trop stupide ou avez la langue trop nouée pour savoir comment le manoeuvrer ?
Vous, mais Anne…
Qu’y ai-je gagné ? Quels que soient le sommets que vous atteindrez, je n’en tirerai rien. »


« – Dites à Anne…
Je m’interrompis. Il y avait trop à dire. Je ne pouvais résumer d’un mot ces années de rivalité suivie de cette alliance forcée, notre amour sans cesse corrompu par cet irrépressible besoin de surpasser l’autre. Comment lui déclarer combien je l’aimais et étais heureuse d’être sa soeur bien qu’elle fut responsable de sa situation et d’y avoir entrainé George ? Comment enfin lui dire que jamais je ne lui pardonnerais ce qu’elle nous avait fait quoique je comprisse ses raisons ?
Quoi ? S’enquit Catherine.
Dites lui que je pense à elle, répondis-je simplement. Tout le temps, chaque jour, comme toujours. »

Mon avis:

Anne Boleyn et les Tudors,je suis devenue incollable sur le sujet car passionnée par cette époque et cette famille en particulier, j’ai étudié l’histoire au point d’en faire un site, j’ai tout épluché mais les archives Londoniennes pour savoir tout ce qui était possible à découvrir alors je peux dire que si ce roman est lu comme une fiction alors c’est un grand livre mais côté historique c’est une catastrophe.
La première fois que je l’ai lu, j’ai été horrifiée que des lecteurs puissent croire que certains détails puissent être fondés,en voyant le film j’ai été catastrophée.
Au fur et à mesure de mes lectures de ce roman, mon jugement s’est certes amélioré, il faut vraiment et j’insiste le lire comme une fiction!
Certaines aberrations sont énormes mais je ne peux rien dire car ce serait vous spoiler inévitablement…

Le film:

Résumer toute une vie de deux soeurs, de la jeunesse et l’insouciance auprès de la reine de France Mary Tudor, soeur cadette d’ Henry VIII jusqu’à ce que le destin funeste qui fut celui des Boleyn et des Howard précipite la chute et la fin d’Anne en un film est impossible certes, la dernière série adapté des romans d’Hilary Mantel « Wolf hall » a plutôt bien dévelloppé cette tragédie en revanche.
Bien que les acteurs soient très talentueux, je trouve que le casting est épouvantable.Eric Bana n’est pas convaincant dans son rôle, les seconds rôles en revanche s’en sortent très bien.
Le pire c’est la fin qui est absolument fausse , à force de l’avoir vu (18 fois) et analysé je commence à bien l’aimer, je l’ai même en dvd mais si vous voulez voir un bon film sur Anne, le meilleur est Anne des mille jours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s