Chroniques·Série

La Fille du faiseur de rois de Philippa Gregory

Résumé:

Angleterre, 1465. Les grandes familles de Lancastre et York se disputent le trône depuis plus de dix ans. À cette époque un homme œuvre dans l’ombre pour faire et défaire les dynasties, au gré de ses intérêts personnels : Richard Neville, comte de Warwick, surnommé le  » faiseur de rois ». Celui- ci, sans héritier mâle, se sert de ses deux filles, Isabelle et Anne, comme des pions sur l’échiquier politique.
Suite à la trahison et la mort de son père, Anne Neville verra sa mère être enfermée au sanctuaire et sa sœur mariée à l’ennemi. Isolée, vulnérable dans cette cour où tout est danger et complot, elle s’en sortira en épousant Richard, le frère du roi. Malgré cela, elle devra encore affronter les foudres de la puissante famille royale, notamment celles de la reine.
Plongée au cœur des enjeux politiques dès son plus jeune âge, Anne connaîtra tour à tour les mariages opportunistes, le grand amour, la douleur des deuils, les illusions grisantes et les manœuvres perfides. Après avoir vu sa famille décimée, la fille du faiseur de Roi réalisera-t-elle le grand projet de son père : devenir reine et donner naissance à un héritier, futur roi d’Angleterre?

Entre amour, conspiration et pouvoir, il est dangereux d’être une femme à la cour d’Angleterre.

La Guerre des Deux-Roses, souvent considérée outre-Manche comme le passage entre le Moyen Âge à l’époque moderne, moment fondateur pour l’État anglais, est ici racontée avec brio par l’une des plus talentueuse romancière du genre (Deux sœurs pour un roi, L’héritage Boleyn, La Princesse blanche) qui choisit de faire parler les femmes que l’Histoire a trop souvent tendance à oublier.

Extrait:

Si l’ont devait choisir l’un des garçons d’York, ce serait Georges pour la beauté, Edouard pour le charme, mais Richard pour la loyauté.

Mon avis:

Je poursuis donc cette semaine en vous faisant découvrir les livres de Philippa Gregory, « La fille du faiseur de rois » met donc en avant Anne Neville, depuis enfant elle a des sentiments pour le prince Richard, elle est représentée comme faible, moins belle et intelligente que sa soeur aînée la pauvre Anne sera un véritable pion dans le jeu politique de son père.Mais si certains historiens ont voulu faire d’elle une reine cruelle, je ne pense pas que cela a été le cas.Avant d’être reine d’Angleterre, elle a traversé de nombreuses épreuves qui n’étaient rien à côté de ce qu’elle a du subir après avoir obtenu le pouvoir, ce roman fait partie de l’adaptation de la série « The white queen » que je vous ai présenté lundi.

Le roman en lui-même, je l’ai énormément apprécié en version originale, la traduction m’a déçue…mais le gros point noir de son roman c’est surtout sa ressemblance frappante avec le roman de Jean Plaidy.

C’est certain l’histoire est ce qu’elle est, donc les similitudes ne sont pas surprenante mais à choisir entre les deux versions de l’histoire, j’ai nettement préférée celle de Jean Plaidy!

A savoir…

Anne Neville (11 juin 1456 – 16 mars 1485) est une noble anglaise, fille de Richard Neville (dit « faiseur de rois »). Elle devient princesse de Galles en épousant Édouard de Westminster, puis reine d’Angleterre en tant qu’épouse et consort du roi Richard III.

En tant que membre de la puissante famille Neville, elle prend part malgré elle, lors de la guerre des Deux-Roses, à la bataille entre la maison d’York et la maison de Lancastre pour la conquête du trône d’Angleterre. Son père Warwick la fiance enfant à Richard, le plus jeune frère du roi Édouard IV, puis, par la suite, arrange son mariage avec Édouard, le fils du roi Henri VI. Sa sœur Isabelle Neville a épousé de son côté George, duc de Clarence, frère d’Édouard IV.

Après la mort d’Édouard de Westminster et de Warwick, elle se marie à Richard. Elle devient ainsi reine quand Richard récupère la couronne, en juin 1483, mais décède en mars 1485, cinq mois avant que Richard ne soit tué à la bataille de Bosworth. Son unique fils avec Richard, est Édouard de Middleham (1473-1484), mort avant elle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s