Chroniques

Tu verras maman,tu seras bien de Jean Arcelin-Service Presse

Résumé:

Pour la première fois, le directeur d’un EHPAD témoigne

Pendant près de trois ans, Jean Arcelin a dirigé un EHPAD dans le sud de la France, avant de renoncer, épuisé par un trop-plein d’émotions et révolté par la faiblesse des moyens mis à sa disposition. Il a côtoyé le pire mais aussi le beau : l’existence de vieilles personnes isolées, le plus souvent sans visites, qui s’accrochent à la vie, se réconfortent, reconstituent des parcelles de bonheur.

Des femmes et des hommes qui l’ont ému aux larmes, l’ont fait rire aussi, et dont il raconte avec tendresse le quotidien.

En refermant ce livre, on pensera longtemps à cette vieille dame apeurée, atteinte de la maladie d’Alzheimer, qui vit une histoire d’amour magnifique avec un homme handicapé ; un homme qui lui dit pour la rassurer : « Je serai ta tête, tu seras mes jambes ! »

On s’insurgera surtout contre ces entreprises qui, par souci d’économie, laissent « nos vieux » trop souvent seuls, livrés à eux-mêmes faute de personnel, humiliés par le manque de soins et d’attention. « Comme si la société tout entière, affirme Jean Arcelin, voulait les enterrer vivants… »

Un récit tendre et glaçant.

En 2018, 1,4 million de Français étaient en situation de dépendance. Nous serons 5 millions en 2060.

En fin d’ouvrage, des conseils pour choisir un EHPAD et des solutions concrètes pour relever l’un des plus grands défis de nos sociétés vieillissant

Résumé:


Les maisons de retraite sont peuplées de femmes et d’hommes admirables, modestes, petites mains nourricières, héros inconnus, qui chaque jour, tissent la chaîne humaine, en prenant soin de personnes âgées vulnérables. Ils offrent leur énergie, leur patience, avec le sourire, naturellement. Beaucoup incarnent l’abnégation. Ils nettoient des corps usés, souillés, écoutent des cerveaux blessés, avec cœur et méthode, tout simplement. C’est leur devoir, leur mission, leur travail. C’est beau à voir formidablement humain.

Le respect de l’intimité est fondamental. C’est respecter un territoire, si réduit soit-il, une pudeur, déjà bien malmenée en EHPAD, une personnalité, l’altérité, des émotions que l’on ne veut pas montrer, des petites manies que l’on a toujours cachées. Respecter l’intimité, c’est faire vivre l’autre comme il l’entend, le laisser penser qu’il est encore chez lui sur ce tout petit coin de terre qu’est sa chambre.

Mon avis:

Ayant fait des stages en EHPAD le sujet du livre m’a particulièrement touchée.
Certains passages sont difficile à lire mais Jean Arcelin a su ajouter au récit une touche d’humour et heureusement car ce livre reste très dur mais hélàs, il représente trop bien la réalité et je pense que toutes les familles devraient lire ce livre,il faut savoir que le travail en EHPAD est devenu un travail à la chaîne d’autre part il y a tant de personnes âgées abandonnées par leur famille qui ne reçoivent pas de visite, j’ai vu une dame attendre dans le hall de 8h à 18h une visite de sa famille en vain pendant des mois mais j’ai aussi vu des personnes âgées privées de désserts parce que certaines employées les emmenaient pour leurs enfants.Nos aieuls méritent ils cela?
Ce livre aborde ces thèmes dans ce livre brillant

Merci à l’auteur et les Editions XO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s