Chroniques·Interview

Chronique et Interview-La liberté de nous aimer de Ninon Amey-Service Presse

Résumé:

Et si on vous proposait de correspondre avec un détenu ? Tenteriez-vous l’expérience ?

Abigaïl, une jeune femme passionnée par les mots, décide de rentrer dans ce programme expérimental mis en place par la prison locale. Si cette expérience est pour elle l’opportunité de s’adonner à son amour de la prose, pour son correspondant, David, elle représente surtout une bouffée d’oxygène dans son quotidien morose.

D’échanges timides en confidences intimes, un lien particulier va progressivement se tisser entre eux. L’une des règles du programme est pourtant claire : ils n’ont pas le droit de tomber amoureux.

Entre échange de lettres et d’e-mails, plongez au cœur d’un roman épistolaire moderne, dans lequel l’amitié, l’amour et la famille occupent une place centrale.

Vendredi 3 Mai, à Valenciennes:

Chère Ninon,
Pour commencer, je te remercie de ta confiance.Tu m’as confiée ton livre et j’en ai prit grand soin c’est vrai que j’ai aimé te taquiner et te faire pas mal de blagues (rires) mais tu es toujours aussi sympa avec moi.
Tu as écrit un roman épistolaire absolument incroyable, j’ai eu l’impression de lire des lettres de mes connaissances d’aileurs,ça m’a rappellé la bonne époque ou j’avais un temps de correspondant! Ca me manque terriblement mais avec internet impossible de convaincre qui que ce soit de s’envoyer des lettres mais revenons à nos moutons.
Je n’ai pas (encore) lu tous tes livres mais je pense que ce livre est sans doute la plus belle de tes oeuvres, c’est original et surtout on y retrouve tout ce dont un bon livre a besoin: de l’émotion, du suspens, du romantisme, de l’inédit…entre Abigail la bibliothécaire et David, prisonnier…on s’évade (sans vilain jeu de mots), c’est un roman qui libère ( toujours pas de jeu de mots!) , j’ai rit, j’ai pleuré et surtout, je suis heureuse de l’avoir lu.

Merci du fond du coeur pour ta confiance et merci d’écrire des livres si géniaux.

G

Interview:

Comment t’es venue l’idée de ce roman épistolaire ?

En premier lieu, j’adore lire des romans épistolaires, alors j’avais envie de me lancer dans ce nouveau projet… En plus, j’habite non loin d’une prison, et je sais qu’il y a des associations qui s’occupent justement de faire correspondre des gens avec des détenus (le courrier de Bovet, par exemple). Un matin, au réveil, cette idée est apparue dans ma tête. Et voilà le résultat.

As-tu eu un(e) correspondant(e) ?

Non, je n’ai pas eu de correspondants étrangers à proprement parlé. En revanche, j’ai énormément correspondu avec un ami pendant des années et ensuite avec une amie lorsqu’elle a déménagé pour son travail. Toujours avec des lettres manuscrites, et j’adorais ça. C’était avant l’essor des mails et de tous ces sms. Je trouve ça un peu dommage, quelque part, ça me manque… Mais ça prend énormément de temps, il faut l’avouer, et on cherche tous à en gagner. Un mail, c’est rapide et gratuit…

Abigail est super attachante. Comme elle, aurais-tu pu tomber amoureuse d’un correspondant ?

D’un correspondant… certainement. Je crois que c’est possible. Je connais d’ailleurs un couple marié depuis plus de 50 ans qui se sont fréquentés uniquement par courrier (lui était à la guerre à l’époque, et il n’y avait pas internet ^^). Je trouve ça super romantique, et je pense qu’effectivement, on peut vraiment apprendre à connaître quelqu’un et tomber amoureux de cette personne en lui écrivant. D’ailleurs, dans l’association Le courrier de Bovet, il est stipulé que les correspondants ne doivent pas tomber amoureux (comme dans mon livre) mais forcément, ça arrive et il y a quelques anecdotes sur le net 😉

As-tu fait des recherches pour si bien décrire l’univers carcéral ?

Oui, j’ai lu deux livres qui parlaient de l’univers carcéral et visionné quelques reportages. Ça m’a fait froid dans le dos…

À qui as-tu écrit ta dernière lettre ?

La dernière lettre manuscrite, je ne sais pas trop, mais j’ai écrit des cartes à mon neveu et ma nièce il y a quelques semaines. J’aime bien écrire des cartes. On peut les garder et les relire.

Ah, si, ma dernière lettre, même si elle est numérique, a été écrite la semaine dernière à tous ceux qui sont abonnés à ma newsletter sur mon site auteur (ninonamey.com). Je leur écris régulièrement pour leur annoncer les scoops en avant-première. À bon entendeur… J

De quelle personne célèbre aimerais-tu recevoir une lettre ?

Euh… alors, je ne suis pas vraiment dans la « fan-attitude » (j’estime que tout le monde est un simple humain, avec tout le respect qui lui est dû, évidemment, mais je ne comprends pas cette fascination pour la célébrité…)  mais il est vrai que ce qui me ferait plaisir, c’est qu’un cinéaste m’écrive pour me proposer une adaptation audiovisuelle de mes romans. J

Mais si une « grande » auteure comme Agnès Martin-Lugand (dont j’adore les romans) m’écrivait pour me dire qu’elle aime aussi les miens, je serais folle de joie ! 😀

(Je tiens à préciser que certains auteurs que j’adore aiment lire mes romans et j’en suis plus que ravie, mais je voulais juste répondre à la question, en espérant ne vexer personne 😉 )

Si tu devais te présenter à un(e) futur(e) lecteur/lectrice dans une lettre, que dirais-tu de toi ?

Cher lecteur, chère lectrice, je suis une femme normale, comme vous et comme la plupart des personnes autour de vous, avec ses (nombreux) défauts, ses complexes et ses qualités (oui, quand même quelques-unes ^^).

Je suis mariée, mère de famille, et j’ai de nombreuses activités qui occupent bien mes journées.

Depuis quelques mois, j’ai une santé compliquée, mais qui me permet néanmoins de poursuivre ce métier, qui me plaît tant. Certains aléas de la vie m’ont parfois fait prendre des directions différentes, mais aujourd’hui, je suis heureuse d’être là où je suis. On dit que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, je le crois aussi.

Je ne cherche ni la gloire, ni la richesse (sans quoi, je serais bien déçue J ) et sais me contenter de ce que j’ai (je crois que c’est ça, le bonheur, non ?).

L’amour, la famille et l’amitié sont des valeurs importantes pour moi, et si vous lisez mes romans, vous l’avez certainement remarqué.

Voilà… si vous voulez en savoir plus, il faudra me poser des questions un peu plus précises 😉 !

Je te donne la possibilité d’écrire une lettre à tes lecteurs et lectrices :

Mes chers lecteurs, mes chères lectrices,

Je voudrais vous remercier de votre soutien et de votre fidélité. S’il y a bien une chose dont je suis consciente, c’est que sans lecteurs, un auteur n’est rien. C’est vous qui me permettez de continuer à écrire chaque jour. Vos retours, vos commentaires et vos encouragements me touchent énormément et je suis heureuse de vous émouvoir avec mes histoires. Je vous remercie également de m’avoir fait confiance, en tant qu’auteure autoéditée. Vous le savez, pour que mes romans puissent vivre et toucher d’autres lecteurs, j’ai besoin de vous. Vous m’aidez (peut-être sans le savoir), lorsque vous laissez un commentaire sur Amazon après votre lecture, mais aussi lorsque vous parlez de moi autour de vous et sur les réseaux sociaux.

Alors, vraiment, je tiens à vous adresser un grand MERCI !

Ninon.

sortie le 4 Mai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s